Archive | 12 juin 2018

Être femme

figure_study_by_ggdraw-dc22i6k

Réalisation de Gérard Teillot de la France

Être femme

 

Qu’est-ce qu’une femme?

Est-ce une question sans réponse?

Cela m’horripile et parfois même me défonce.

Est-ce de raviver sans cesse chez l’homme une flamme?

 

Est-ce d’être à jamais condamnée?

D’être en dépit de notre volonté et par notre corps,

D’avoir encore et toujours à subir le mauvais sort?

Est-ce de voir notre futur de mère et de filles qu’être des âmes damnées?

 

De ces religions phallocrates,

Qui se croient être démocrates,

Mais qui envoient les porteuses de vie,

Aux bûchés afin de satisfaire leurs mortelles envies.

 

Femmes jeunes et belles ou ridées et mûres,

Mais délicieuses en tout temps telles des mûrs,

Qui souvent ne connaissent pas le droit à la jouissance,

Qui leur a été interdite dès les premiers instants de leur adolescence.

 

Femmes aux corps si mystérieux et divers,

Affrontant les périodes de paix ou de guerre,

Être ou bien ne pas être la moitié de l’humanité?

Question sur laquelle repose l’ensemble de notre destinée.

 

De

 

RollandJr St Gelais

Québec (Québec)

Canada

Tu me manques…

figure_study_by_ggdraw-dc8v5eu

Réalisation de Gérard Teillot de la France

Tu me manques…

Ton sourire! Ta présence! Ta beauté! Ta féminité! Tout de toi me manque.

De RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Rendez-le semblable…

35135034_2108698726080229_2378184951561453568_n

Par Gérard Teillot de la France

Rendez-le semblable…

 

Où suis-je ? Qui suis-je ? Questions existentielles!

Pour moi qui suis nue et de vos yeux vous voyez si belle.

Je suis étendue dans cette humble tenue sans fausse pudeur,

Je ne sais la raison face à vous point de crainte en moi point de peur.

 

De mon humble intimité, je suis prête à dévoiler.

Dans vos rêves les plus fous, je suis prête à naviguer.

Sur les toiles de vos chevalets, je me coucherai avec tendresse.

Car je vois en vos yeux tellement de peine et de grande tristesse.

 

De la fragilité de mon corps,

Vous le rendrez immortelle tel de l’or.

De mes courbes de chairs toutes féminines,

Vous saurez les anoblir avec vos crayons de mine.  

 

De mes seins fermes aux mamelons arrondis et si beaux,

Vous saurez leur rendre hommage telles les douces notes d’un piano.

Maintenant que je suis étendue sur ces coussins de satin venus du lointain Orient,

Je vous offre mon corps en holocauste en expiation des fautes commises par ces vauriens.

 

Rendez-le semblable aux icônes des églises du Liban,

Rendez-le semblable aux vitraux des églises de l’Occident,

Rendez-le semblable œuvres sacrées qui jalonnent notre histoire.

Car mon seul désir, c’est de rendre mon corps semblable au ciboire.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Une très belle découverte: Les amateurs peuvent s’essayer au nu artistique à Hyères

Une très belle découverte:

Les amateurs peuvent s’essayer au nu artistique à Hyères

Source: http://www.varmatin.com/culture/les-amateurs-peuvent-sessayer-au-nu-artistique-a-hyeres-237460

hyexxq813_lb_dessin-n-24200715-mediumLe mois de juin clôt la première année du cours de dessin d’après modèle vivant, au Park-Hôtel d’Hyères. Et des artistes ont pu s’adonner tous les mercredis de l’année au dessin anatomique, ce qui est assez rare dans une école municipale d’arts.

Ce cours a été ouvert sur la volonté de Nicolas Lecoq, professeur de dessin à l’institut Notre-Dame de Toulon. « On peut considérer que le dessin anatomique apporte une maturité supplémentaire, concède-t-il. Dessiner un corps, c’est difficile mais c’est plaisant et très complet pour tous les exercices qui montrent ce qu’est le dessin : les proportions, les structures et les points d’appui, les directions.« 

Le cours est décomposé en alternance de poses à croquer plus ou moinshyexxq807_lb_dessin-n-24200711-medium vite. Parfois en 1’30 seulement. « C’est frustrant, mais cela nous fait aller à l’essentiel« , explique Michèle, une passionnée d’art. Autre spécificité du cours hyérois: plusieurs modèles (hommes et femmes) se sont succédé pour offrir aux stagiaires une diversité de corps humains à reproduire au fusain, pinceau, encre de Chine, etc. Un privilège rare, même aux Beaux-arts, de façon à multiplier les morphotypes. 

Le fruit du travail de ces artistes, comme de tous les élèves de l’école d’arts, est à découvrir dans une exposition à voir jusqu’au 16 juin, au Forum du casino. Entrée libre. (1)

(1) Photos par Luc Boutria

 

Sans passion …

Maker:S,Date:2017-12-23,Ver:6,Lens:Kan03,Act:Lar02,E-Y

Église St-Albert-le-Grand de Québec  9 juin 2018

« Une vie sans passion est pire que la Passion du Christ. »

RollandJr St-Gelais de Québec