Arbres enneigés

Photo : Pascale Nicolas

Arbres enneigés

 

Aujourd’hui sur Paris,

Dans la ville des amoureux,

Dans la cité des gens aux regards merveilleux,

Là où tout est permis pour les cœurs épris.

 

Sont tombés ces milles flocons,

En douceur telle une tendre chanson,

En silence recouvrant jardins et champs Élysée,

De leurs empreintes firent disparaître bien des baisés.

 

En une nuit,

Tout fut fait. Tout fut fini.

Froideur boréale et lieux de glace,

Dans la ville lumière eurent droit de cité et prirent place.

 

Pourtant, résonnent encore les mots doux.

Ceux qu’on ne peut oublier et qui nous rendent fous,

Qui égayent le temps du passé peuplant nos mémoires,

De nos lointains souvenirs qui hantent nos derniers espoirs.

 

Arbres si rarement enneigés,

Qui témoignent de cet heureux passé.

Garder en vos sèves endormis ces actes d’amour,

Que firent les amants dans le secret de ces derniers jours.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s