Archive | 29 janvier 2018

L’avant-séance !

L’avant-séance !

Bonjour tout le monde,

J’espère de tout mon coeur que vous allez bien et que la vie soit belle et bonne pour vous tous et vous toutes. Pour ma part, ma vie est fantastique. En effet, je prends la vie du bon côté et m’occupe assidûment de mon blogue dédié à la nudité artistique, à la poésie et à la photographie. Qui plus est ! Mes préparations pour la séance de nudité artistique qui aura lieu à Montréal le 19 février prochain vont bon train.

En effet, une telle séance se prépare longtemps à l’avance afin d’être apte à toujours offrir le meilleur de soi aux étudiants et aux étudiantes qui y assisteront. Faut-il vous rappeler que le professionnalisme est, et sera toujours, de mise dans un tel domaine ? Je dirais même qu’un modèle vivant (nu intégral) doit en tous temps être plus attentifs aux attentes que l’on a envers lui que dans n’importe tel autre domaine.

Ce qui est tout à fait normal. D’une part, il faut retenir que les idées préconçues négativement envers un tel champ d’activités sont légions. D’autre part, le nombre de personnes qui savent exactement de quoi il est question sont rarissimes en ce monde. Monde où la pornographie semble malheureusement régner faisant du corps humain, et en l’occurrence la nudité, une viande à consommer.

Merci de votre attention.

Bonne écoute !

Rollandjr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

 

Péché originel

 

 

Péché originel

 

Ô mon amour, bien le bonsoir !
Je t’attendais depuis la nuit tombée,
J’avais envie de te couvrir de mille baisers,
Viens ! Entre ! Ne reste pas là car il est déjà tard.

 

Dis-moi ! Comment a été ta journée ?
Raconte-moi ! Tes aventures qui t’ont tourmentée.
Confies-moi tes rêves brisées et tes déceptions consumées,
Avoues-moi tes fantasmes immondes que tu désires tant réaliser.

 

Satisfaire nos silencieuses envies ma belle !
Nous donnerait, crois-moi chérie, de gracieuses ailes,
Connaître tous ces plaisirs tant interdits et si immoraux,
Voilà véritable péché originel que d’y succomber sans dire un mot !

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Nuit blanche

 

nuit blanche

Source photographique : https://photonoirblanc.com/

 

Nuit blanche

 

Glissant dans mes draps de satin,
En souhaitant tant dormir jusqu’au petit matin,
Fatiguée ! Épuisée ! Par tant d’efforts et de chagrin,
Je ne voulais que renaître dans un doux sommeil avec entrain.

 

Mais, voilà !
Tu étais simplement là.
Dans mes pensées et dans mes songes,
Trottant dans ma tête telle un souris qui me ronge.

 

Pourquoi ne voulais-tu pas partir ?
Pourquoi étais-tu là à toujours me sourire ?
Tu étais beau tel l’astre du jour valsant dans le ciel,
Sans geste brusque, tu me fis découvrir mille merveilles.

 

Me transportant dans tes bras musclés,
Notre amour serait-il en fin de compte notre clé ?
Celle qui ouvrira la porte de notre destin, de notre route ?
Maintenant, je le sais. Je le crois et même je n’en ai aucun doute.

 

Ne tarde pas, Ô mon amour, à me revenir,
Car pour toi, Ô mon chéri, mon coeur soupire,
Je te sens tout en moi au plus creux de mes hanches,
Voilà la raison de tous mes fantasmes en cette nuit blanche.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Parfois, nul mot ne peut décrire la beauté

Parfois, nul mot ne peut décrire la beauté

Bonjour tout le monde,

J’ai décidé de débuter la semaine du bon pied en vous présentant cette magnifique vidéo. Une vidéo qui démontre à la perfection que parfois nul mot ne peut décrire la beauté à son état le plus pur. Ce qui est d’autant plus vrai lorsque seule la douceur d’un air de piano suffit à rendre grâce à la nudité artistique féminine.

Est-il nécessaire de vous exprimer jusqu’à tel point je fus ébahi de pouvoir admirer l’harmonie entre la trame sonore et l’ensemble des photos présentées dans une telle vidéo ? En effet, tout y a été réalisé avec un soin méticuleux, un goût recherché et un professionnalisme artistique indéniable. Bref, tout y est magnifique.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Le pendentif

 

le pendentif

 

Le pendentif de Eri Kel de la France

 

 

Le pendentif

 

Voyant ce buste de femme,
Je ressentis en moi une flamme,
Devais-je craindre de succomber à cette envie?
De ne point résister à cette tentation source de vie?

 

Montant en moi mon secret désir,
Je ne pouvais qu’ exprimer un soupir,
Devant votre féminité si frêle et si éblouissante
Et moi, condamné à une interdiction si blessante.

 

Pourquoi vous dénuder?
Pour quelques coups de pinceaux?
Afin d’immortaliser la douceur de votre peau?
Allez, ma chère! Rester ainsi que je puisse vous admirer.

 

Qu’il me reste de cette soirée souvenirs tendres,
Pour combler mes soirées riches de si tristes méandres
Et que votre émeraude, votre précieux talisman ce pendentif
Éloigne à jamais de moi tous ces démons au sein de mes soucis si vifs.

 

De

 

Rollandjr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada