Coeur à la dérive

Coeur à la dérive

Vague de la mer,
Vague d’un plaisir éphémère,,
Vague d’un homme inconsolable,
Celui du fils s’égrenant tel que le sable.

D’un amour perdu ?
D’un temps maintenant révolu ?
D’une maitresse délaissée à son sort ?
Ou celle légitime qui ne doute point et qui dort ?

Soirée éprise d’émotions charnelles,
Qui ressent ce va-et-vient au plus profond d’elle,
Et qui en redemande encore et encore et encore,
Alors qu’il goûte avec passion ces seins précieux comme l’or.

Dérive de ces corps en des draps de satin,
Draps cachant ces multiples péchés dès le matin,
De ces mots et jeux interdits par cette hypocrite morale,
Car, qui ne le sait pas ?, tout ce qui est interdit est toujours sans égal.

Cœur qui voyage en cette main,
Sauras-tu de quoi sera fait ce lendemain ?
Cœur à la douleur à la fois si brûlante et si vive,
Que nul sachant ce qu’est l’amour ne pouvait te laisser à la dérive.

De

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

DIVINE NUANCE

coeur à la dérive

View original post

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s