Archive | 19 juillet 2017

Une source d’inspiration

c3a0-corps-musical

Une source d’inspiration

Voici la chanson que cette magnifique photo m’a fait penser dès l’instant où je l’ai vue. Comme quoi la nudité et la musique peuvent faire bon ménage !

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Source de la photo : https://voyageonirique.com/2017/07/19/a-corps-musical/

 

Surrounded par Dream Theater

 

Morning comes too early
and nighttime falls too late
And sometimes all I want to do
is wait
The shadow I’ve been hiding in
has fled from me today

 

I know it’s easier to walk away
than look it in the eye
But I will raise a shelter to the sky
and here beneath this
star tonight I’ll lie
She will slowly yield the light
As I awaken from the longest
night

 

Dreams are shaking
Set sirens waking up tired eyes
With the light the memories
all rush into his head

 

By a candle stands a mirror
Of his heart and soul she
dances
She was dancing thru the night
above his bed

 

And walking to the window
he throws the shutters out
against the wall
And from an ivory tower hears
her call
« Let light surround you »

 

It’s been a long, long time
He’s had a while to think it over
In the end he only sees the
change
Light to dark
Dark to light
Light to dark
Dark to light

 

Heaven must be more than this
When angels waken with a kiss
Sacred hearts won’t take the
pain
But mine will never be the same

 

He stands before the window
His shadow slowly fading from
the wall
And from an ivory tower hears
her call
« Let the light surround you »

 

Once lost but I was found
When I heard the stained glass
shatter all around me
I sent the spirits tumbling
down the hill
But I will hold this one on high
above me still
She whispers words to clear my mind
I once could see but now at last
I’m blind

 

I know it’s easier to walk away
than look it in the eye
But I had given all that
I could take
And now I’ve only habits left
to break
Tonight I’ll still be lying here
Surrounded in all the light

Une photo digne de mention

sweet_martyna_by_rickb500-davq7lk

Modèle ? Martyna Photo ? Rick from Germany

Une photo digne de mention

Bonjour tout le monde,

Vous le savez probablement déjà. Je suis inscrit sur le site de partage artistique DeviantArt depuis maintenant plus de six ans. Ce qui m’a permis à la fois de partager mes réalisations tant dans le domaine de la nudité artistique que celui de la photographie. Deux passions qui animent ma vie. Il va de soi que le fait d’être inscrit sur ce site m’a également amené à découvrir des oeuvres tout à fait remarquables et à dialoguer, en tenant compte des limites occasionnées par les barrières linguistiques, avec des gens qui ont les mêmes intérêts que votre humble serviteur.

La grande majorité de ces personnes vivent sur le vieux Continent dans des pays où l’art y est grandement valorisé. Je pense notamment à la France, à l’Italie et à la Suisse ainsi que l’Allemagne. D’ailleurs, j’ai eu la chance de visiter certains endroits où plusieurs créations artistiques y étaient exposées. Le dernier en lice est une exposition sur le nu qui a encore lieu à Genève dans le canton du même nom. Il va de soi que cette exposition m’a beaucoup plu.

19437707_1963024200595347_2740356070364974383_nToutefois, et vous l’ignorez peut-être, mais mon intérêt porte aussi sur le portrait qui dénote avec plus de précision le degré de prof. En effet, est-il utile de vous rappeler que la qualité du portrait dénote hors de tout doute raisonnable le degré du sens professionnel chez l’artiste ? Le portrait peut concerner autant un dessin qu’une peinture ou encore une photo. L’essentiel est d’y découvrir tout le talent de l’artiste. Et, croyez-moi, c’est là un sujet d’une extrême complexité à saisir. Complexité qui relève du moment saisi, un instant figé perpétuellement dans le temps, où l’œil de l’artiste aura porté son regard sur le sujet. Complexité qui relève aussi, et non pas dans une moindre mesure, dans la capacité de faire vibrer les émotions, un peu comme un film d’amour, chez le spectateur. Complexité qui relève, si je peux encore me permettre d’élaborer sur ce point, du travail accompli tant par le modèle que par l’artiste. En effet, une parfaite coordination doit se faire de manière absolue afin d’y trouver une authentique harmonie entre celui qui regarde et celui qui se dévoile.

Je tiens, en terminant cette missive, à remercier mon ami Rick pour m’avoir donné sa permission d’utiliser cette superbe photo au sein de mon blogue artistique. Vous trouverez un lien en annexe afin de pouvoir admirer l’ensemble de ses oeuvres. Bravo à son modèle !

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Lien important : http://rickb500.deviantart.com/

Une pièce inhabituelle !

Une pièce inhabituelle !

Bonjour tout le monde,

Je profite de ce moment de repos pour vous présenter une pièce qui est, avouons-le, assez inhabituelle. En effet, il est rare d’assister à une telle pièce sur une scène. En ce qui me concerne, et c’est mon humble opinion, je trouve que sa simplicité cadre très bien avec la nudité des modèles qui y performent leurs arts.

Je vous souhaite une bonne continuité de semaine.

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

L’art musical et la nudité

L’art musical et la nudité

Bonjour tout le monde, J’ai cru bon de partager avec vous ce véritable petit chef-d’oeuvre trouvé sur le web mettant en vedette une orchestre du pays du soleil levant. En effet, c’est tout de même assez rare de visionner une telle vidéo où la musique, un air classique de Tchaikovski intitulé « Casse-noisettes », où la nudité est présentée à l’occasion d’une soirée au théâtre.

Je vous souhaite une bonne écoute et un bon visionnement.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Concernant la nudité, l’art et le monde arabe

New Image 9

Concernant la nudité, l’art et le monde arabe

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien.

Pour ma part, j’ai passé une agréable journée où la réflexion était à l’honneur. En effet, j’ai cru bon de publier quelques articles concernant un sujet rarement abordé au sein de mon blogue artistique. Un sujet qui suscitera un débat dans les années à venir voyant le choc de deux cultures différentes. Inutiles de vous expliquer de quoi il s’agit puisque vous le devinerez par vous-mêmes.

Une chose doit être clarifiée une fois pour toutes. Mon blogue se veut être apolitique et libre de toutes formes de propagande. La beauté n’a ni religion, ni politique, ni ethnie. Elle est ce qu’elle sera toujours, c’est-à-dire celle du cœur. Cependant comme je ne suis pas, et croyez-moi sur parole, vraiment pas un expert dans le domaine de l’Islam et du monde arabe, j’ai cru bon de republier un article concernant la nudité et l’art dans l’islam. Par un souci de respect du droit d’auteurs, un lien se trouve en annexe du présent texte afin de vous diriger vers le texte original.

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

khattari-parisiennes-hd-542449-jpg_371896_660x281

Le corps mis à nu dans l’art arabe

L’IMA présente une exposition sur la représentation du corps, et en particulier du nu, chez les artistes arabes modernes et contemporains.

Par Sabrina DUFOURMONT

Voilà une exposition qui va bousculer bien plus d’une idée reçue. Non, le corps n’est pas un sujet tabou chez les artistes arabes. Non, le nu n’est pas interdit. Bien au contraire. Il est exploité, mis en scène, parfois avec bien plus d’audace que chez les artistes occidentaux et un sujet masculin plus présent. L’exposition Le corps découvert lève le voile sur un univers méconnu du public.


La première partie évoque les prémices de ce courant dans l’art arabe. À la fin du XIXe siècle, de jeunes peintres – le plus souvent libanais (Habib Sour, Gibran Khalil Gibran, Georges Daoud Corm) et égyptiens (Georges Hanna Sabbagh, Mahmoud Saïd) – entreprennent ce que l’on appelait à l’époque le « Grand Tour », qui les mène en Italie et en France, parfois même en Espagne et en Angleterre, et au cours duquel ils s’initient aux arcanes des beaux-arts, notamment à l’étude du nu.


Stéréotypes


De retour dans son pays d’origine, cette génération pionnière fait de la représentation du corps un motif récurrent de son oeuvre et décide d’enseigner cet art avec la volonté de se détacher d’une formation jugée trop académique, d’inventer son propre mode d’expression. Lors de ces séjours, ils ont également découvert les clichés orientalistes en cours en Europe. Des clichés qui perdurent – hélas ! – aujourd’hui, transmis comme un héritage. Des clichés que la nouvelle génération d’artistes entend bien s’approprier pour, parfois, les tourner à la dérision. Les commissaires de l’exposition, Philippe Cardinal et Hoda Makram-Ebeid, ont ainsi eu la bonne idée de confronter ces deux regards au sein de cette première partie.


Puis l’on monte à l’étage pour se plonger dans un propos plus thématique où toute la place est donnée aux oeuvres contemporaines, notamment d’artistes féminines. Le corps y est présenté sous tous les aspects : sublimé dans les photographies en noir et blanc des années 1950, meurtri et vieillissant à travers le regard du photographe marocain Touhami Ennadre… À travers la question du voile aussi dans un jeu avec la nudité dans les photos de Majida Khattari ou dans une interrogation sur la maternité avec Sama Alshaïbi, qui photographie des corps voilés montrant seulement un ventre rond dénudé. Mais le corps dévoilé est très souvent masculin. L’Irakienne Tamara Abdul Hadi a voulu briser les stéréotypes de l’image de l’homme arabe dans le monde occidental, livrant des portraits très sensuels.

Source : http://www.lepoint.fr/arts/le-corps-mis-a-nu-dans-l-art-arabe-31-03-2012-1447060_36.php

La nudité dans la tradition arabe

La nudité dans la tradition arabe

 » La nudité ne pose aucun problème dans la tradition arabe. Rappelons, ainsi, que le pèlerinage se faisait avec des femmes et des hommes absolument nus autour de La Mecque. Une pareille pratique s’est même maintenue après le triomphe de l’islam, puisque le prophète a toléré que le premier pèlerinage islamique se fasse selon la tradition des Arabes. Ce n’est qu’après qu’on a interdit la circumambulation des pèlerins dénudés. « 

Texte tiré de La nudité n’est pas un péché en Islam de Farhat Othman.

Absolu dénuement !

WP_20150307_029

Absolu dénuement !

 » Et quel plus absolu dénuement que de se présenter devant Dieu déjà dans notre vie comme le jour du jugement dernier : nu comme un ver? Seuls sont qui ont quelque chose de honteux à cacher ont honte de la nudité. « 

Texte tiré de La nudité n’est pas un péché en Islam de Farhat Othman.