Fragilité du modèle vivant dans la nudité artistique

frq1wephno

Fragilité du modèle vivant dans la nudité artistique

( Photos publiées avec la permission de Sandrine C. )

Bonjour tout le monde,

Aujourd’hui, je désire vous entretenir d’un sujet très peu abordé au sein de monIMAG0574 1 blogue artistique dédié à la nudité artistique, à la poésie et à la photographie. Pourtant, s’il y a un sujet qui aurait mérité d’être abordé dans le présent blogue, c’est bien celui de la fragilité du modèle vivant dans ce domaine. C’est un fait ! Vous avez certainement été étonnés de la diversité des sujets que je traite au fil de mes publications. Cependant, et à mon regret, je ne crois pas avoir écrit quoique ce soit, du moins en profondeur, sur la fragilité inhérente au modèle vivant.

234knn5zioD’ailleurs, quelles en seraient les raisons incitatives ? Je peux en citer trois qui ressortent d’un grand nombre, et ce dans un souci de rendre votre lecture davantage légère et ainsi plus agréable. Est-il utile de vous rappeler que ledit blogue se veut être pour le commun des lecteurs tout en ayant une qualité du français écrit tout à fait respectable ? Trois raisons inter reliées les unes aux autres lesquelles peuvent être formulées ainsi : Primo, la certitude que votre humble avait qu’un tel sujet apparaissait au sein de mes articles. Secundo, que chacune des photos, du moins une bonne proportion d’entre elles, dégageait à elles seules une réalité propre au modèle vivant. Et, tertio, c’est au cours d’une réflexion lors d’un bon repas que j’ai constaté l’existence d’une telle carence au sein de mes écrits. Voilà pourquoi il m’a semblé plus que nécessaire de corriger le tir le plus rapidement possible.

Ce blogue contient, croyez-le ou non, plus de 1103 articles et plus de 48 pages surlbvqfdm2p5 les trois thèmes précédemment nommés ci-dessus. Or, s’il y a un élément qui se rapporte à l’ensemble des photos ou encore aux dessins où la nudité artistique est à l’honneur, c’est bien celui de la fragilité du modèle vivant. En effet, tout bon modèle vivant se doit d’être apte à dépasser une forme de pudeur, je fais référence ici à celle qui est imposée par la moralité judéo-chrétienne dans la société occidentale, afin d’en arriver à offrir son intimité aux artistes tant professionnels que amateurs. C’est souvent plus facile à dire qu’à faire.

En ce qui concerne chacune des photos qui dégageait une telle réalité propre auas1fy31hvw modèle vivant, force m’a été de constater que ce n’est pas donné à tout le monde de la percevoir du premier coup d’œil. Ceci est loin d’être un reproche, mais tout simplement une constatation. Plusieurs seront plus portés à regarder certaines parties du modèle vivant tout en se laissant imprégnés par les émotions recherchées par son auteur tandis que d’autres porteront fort probablement leurs attentions sur le choix de la pose, du noir & blanc au lieu d’être en couleurs ou encore de l’orientation qu’a voulu prendre son auteur pour le produit final. Soyez rassurés ! Tout cela m’arrive également. Après tout, nous sommes tous des êtres humains avec tout ce que cela implique. La vie est ainsi faite.

3icxpvtj93Hé oui ! C’est au cours d’une réflexion lors d’un bon repas à l’un de mes restaurants favoris que j’ai constaté l’existence d’une telle carence au sein de mes écrits. Je désire donc corriger une telle erreur de ma part en vous présentant au fil de cet article quelques-unes des photos qui démontrent hors de tout doute raisonnable que la fragilité est quasi omniprésente chez le modèle nu. Donc j’ai choisi les photos où ma fidèle amie a servi de modèle nu pour des séances allant de simplement artistiques à celles que l’on pourrait qualifier de « soft-porn ». Une chose est à noter : Son sens professionnel est tout à fait remarquable dans chacune des séries où elle apparait. La sensualité, la volupté et une certaine dose de provocation y sont certes présentes mais la vulgarité n’y a jamais eu droit de cité. C’est, reconnaissons-le, tout à son honneur. Cela aurait-il été rendu possible sans la présence, il faut le spécifier, d’une fragilité chez la modèle nue qui est, rappelons-le, l’extraordinaire Sandrine C. ? On peut légitimement en douter.

 Merci infiniment de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s