Un plaisir partagé

Avec la permission de Sandrine C.

Un plaisir partagé

Bonjour tout le monde,

new-image34J’espère que vous allez bien et que la vie est bonne pour vous. Pour ma part, je dois avouer que les activités ne manquent pas depuis quelques semaines déjà. En effet, mon séjour dans le pays des Helvètes a été tout à fait incroyable. D’ailleurs, je compte bien y retourner au cours de cette année qui promet d’être riche en couleurs. Des couleurs qui me font penser à la diversité qui rend l’existence si extraordinaire, si magnifique et si grandiose. À vrai dire, il m’est impossible de trouver le mot exact qui décrit à la perfection tout ce qui m’anime au plus profond de moi. Oui, la vie est belle parce que l’amour, l’amitié, la compassion et tout ce qui élève l’être humain est réellement digne de mention.

Cela fait maintenant quelques semaines que je suis de retour de mon long voyage en Suisse, et je compte bien y retourner prochainement. Toutefois, je dois avouer que les activités n’ont pas manqué depuis les dernières semaines : Deux séances de nudité artistiques qui ont eu lieu à deux semaines d’intervalle dont le premier à l’U.Q.A.T. satellite Montréal et le second au musée des beaux-arts de Montréal. À cela s’ajoute la rédaction de mes articles au sein de ce blogue dédié à ma passion en tant que modèle nu, sans omettre la poésie et bien entendu la photographie. C’est un fait ! Je ne chôme pas et loin de moi l’idée de mettre un frein à mes publications. J’adore ce que je fais et je le fais de manière consciencieuse. Il en va de la qualité de mon blogue. Et, entre vous et moi, réussir à vous satisfaire est avant toute chose réussir à me satisfaire. N’est-ce pas là l’objectif ultime de tout travail fait avec un sens professionnel ?

Sous un autre ordre d’idée, j’aimerai vous présenter quelques-unes des photos réalisées par une amie avec qui partage la même passion en ce qui a trait à la nudité artistique. Oui, je sais bien que cela n’est pas la première fois que je vous en parle. Cependant, force est d’admettre que son sens professionnel est tout à fait exceptionnel dans ce domaine.  Vous savez bien que j’ai eu la chance de rencontrer quelques modèles nus féminins au cours de ma « carrière » dans ce domaine. Certaines d’entre elles étaient plutôt de type que je qualifierais de classique alors que d’autres optèrent pour une pratique, disons-le franchement, davantage « osée » sans pour autant verser dans l’obscénité. Or, Sandrine C. est parmi celles qui ont su épouser à la perfection le côté sensuel, voire érotique, et les poses plus conventionnelles. C’est là quelque chose de très rare dans ce domaine.

Bon ! Il est vrai, et nulle honte à l’avouer, qu’il existe des sites où l’érotisme est mis à l’honneur. Vous comprendrez qu’il s’agit d’un érotisme sain, normal et respectueux 8nknes0fuldans la présentation de la nudité. Il m’arrive à l’occasion d’y jeter, permettez-moi cette expression, un œil, et parfois les deux yeux, afin d’y dénicher des idées pour d’éventuelles poses pour des séances futures. Pourquoi pas ?! Rien est interdit lorsque notre intention est fondée sur la noblesse. Là encore, ma chère amie Sandrine C., excelle dans ce champ de travail lequel est, croyez-moi sur parole, beaucoup plus difficile à réaliser de manière convenable que l’on serait porté à penser à première vue. Je prends, à titre d’exemple, la photo ci-contre où l’on peut aisément constater que l’érotisme et la passion peuvent faire bon ménage dans le domaine du nu artistique. Une analyse de cette photo me semble être tout à fait appropriée afin de saisir la richesse contenue dans ce petit chef-d’oeuvre. Le premier élément est le choix du photographe de l’avoir fait en noir et blanc afin, si je comprend sbien, de lui donner une certaine aura de mystère. En effet, on y voit beaucoup sans pour autant tout voir puisque le « noir et le blanc » favorise une imagination chez la personne qui admire le résultat. Aurait-il été possible de faire la même chose avenant le cas où ladite photo aurait été faite en couleurs ? Personnellement, je ne le pense vraiment pas. Le deuxième élément concerne les poses respectives des « acteurs » lesquelles peuvent nous donner une idée de la position choisie sans toutefois éviter un quelconque débordement. Là encore, tant de choses y sont présentées mais en évitant d’en montrer trop. Et, le dernier élément se rapporte à l’appareil-photo que Sandrine C. tient dans ses mains. Elle le fait de manière à susciter un questionnement auprès des « visiteurs ». Un peu comme si elle nous demandait quelle serait donc le but de notre présence devant une scène d’une telle intimité. Cependant, elle nous pose cette question sans aucune forme de jugement. Bref, il s’agit là, et vous en conviendrez avec moi, d’une photo de qualité exceptionnelle grâce au talent de cette modèle nu fantastique.

Une dernière photo, tirée du portfolio de Sandrine C, et avec sa permission, me semble être utile afin de démontrer hors de tout doute raisonnable que la nudité artistique peut tout aussi bien être très sensuelle, voire érotique, sans pour cela6s64v460hu verser dans la pornographie. (1) À vrai dire, j’ai longuement parcouru les diverses photos faites par Sandrine C. tellement le choix d’en choisir une était loin d’être évident. Son portfolio est sans contredit l’un des plus riches que j’ai vu jusqu’à maintenant. Toutefois, celle que j’ai choisie relève d’un art de l’érotisme réellement de haut niveau. Tous les éléments de l’érotisme s’y trouvent. Toutefois, et par souci de faciliter la lecture du present article, j’ai opté d’en nommer seulement trois. Tout d’abord, les yeux clos qui nous font ressentir le moment où son « amant » la pénètre avec une douceur et une délicatesse digne d’un conte de fées. Où a-t-il choisi de l’honorer ? Serait-ce par la voie de l’amour classique ou bien celle de la Grèce antique ? Mystère et boule de gomme ! Ensuite, la beauté de son tendre visage favorise grandement notre plaisir à, et c’est la cas de le dire, admirer une telle photo. Enfin, le lieu choisi peut sembler anodin. En effet, quoi de plus ordinaire qu’un lit d’un quelconque hotel pour faire l’amour ? Mais, il y a là un petit je-ne-sais-quoi qui m’interpelle. Serait-ce le souvenir de ma séance de nudité érotique avec la magnifique Pénélope laquelle a eu lieu dans une chambre d’hotel à Montréal ou bien une certaine imagination émergeante au plus profond de mes fantasmes ?(2)  Je ne saurai quoi vous répondre. Il va de soi que le « noir et blanc » est un facteur important dans le résultat final.

Oui, Sandrine et moi partageons bien une véritable passion. (3) Une passion qui me fait plaisir de vous faire connaître à mon tour. Puissiez-vous trouver une passion qui illuminera votre vie. Je vous le souhaite de tout mon cœur.

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

(1) Encore là, certaines vidéos quoique rarissimes, peuvent être qualifiées de véritables oeuvres d’art si on tient compte du charme et de la qualité qui s’y trouvent. Parmi celles-ci, celles réalisées par la canadienne Chloé Morgan est sans contredit le plus bel exemple qui illustre avec justesse mes propos. Mais, une fois encore, elles sont réellement très peu nombreuses. Bien dommage !

(2) Voir les pages intitulées « Séances de nudité artistique » et « Séance de nudité artistique : Se découvrir, c’est s’aimer » sur le MENU de mon blog artistique.

(3) Toutes les photos choisies sont tirées du portfolio de Sandrine C. de qui j’ai reçu son entière permission dans le cadre de rédactions et de publications au sein de mon blogue.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s