La nudité de la femme dans la nature

uta_4_by_ubufoto-dakzw36

Modèle? Uta Permission spéciale de R. de la Suisse

La nudité de la femme dans la nature

Bonjour tout le monde,

J’ai décidé de rédiger un article sur un sujet quelque peu passé sous silence au sein de mon blogue artistique. Et pourtant, si il y a un sujet qui aurait dû ne point passer inaperçu c’est bien la place de la nudité de la femme dans la nature, plus précisément la représentation photographique. C’est un fait, la nudité et la beauté féminine semblent aller de pairs dans le domaine de la nudité artistique. D’ailleurs, bon nombre des réalisations les plus remarquables concernent un tel sujet surtout, élément intéressant à noter, dans l’art sacré. L’on a qu’à penser aux nombreuses représentations d’Eve dans le jardin d’Éden pour s’en convaincre.

Mais, pourquoi le corps nu féminin épouse si bien la candeur de la nature? J’ose dans le présent article vous présenter ma propre théorie sur une telle problématique et ce, sous trois volets interchangeables. Le volet dit « de la mère-nature », celui de « la vierge à protéger » et, celui de « l’épouse à fertiliser ». Désolé pour les termes choisis mais, avant de me lancer la première pierre, lisez bien ce qui suit et vous comprendrez, enfin je le souhaite de tout mon cœur, tout le respect manifesté envers celles avec qui nous, les hommes, partageons la destiné de l’humanité. Trois volets, trois façons d’expliquer une seule réalité qui est simplement que la beauté de la nature n’a d’égale que celle de la femme.

Le volet dit de «la mère-nature» occupe une place particulière au sein de l’imaginaire populaire. En effet, cette dernière a été alimentée par plusieurs mouvements écologistes. Et pour cause puisque nous en sommes tributaires depuis la nuit des temps. C’est un fait indéniable que les êtres humains ont tiré de la nature leurs subsistances que ce soit pour se loger, se protéger et se nourrir. C’est pourtant les rôles innés au corps de la femme; loger l’humanité en son sein dès le tout début de la conception, protéger son rejeton en le tenant avec douceur dans ses bras et, enfin, nourrir l’enfant naissant grâce à son lait quitte à le sevrer pour lui permettre graduellement de devenir un être à part entière.

L’image de la « vierge à protéger » est relativement ardue à expliquer.  Comme le corps nu de la femme peut être perçu comme un vase où l’homme y trouvera sa raison d’être, la nature doit être préservée de toute souillure pouvant compromettre son existence future. C’est ainsi que la nudité de la femme représente à la perfection toute la fragilité de la nature. Une fragilité sans cesse menacée par des gens sans scrupule voulant exploiter au maximum ses richesses loin d’être inépuisables. En résumé, je pourrais conclure par cette simple pensée: «Protège la femme que tu aimes si tu veux avoir bonheur et joie en ton cœur car elle te sera toujours reconnaissante.»

Enfin, le terme de «l’épouse à fertiliser» se réfère à l’acte d’aimer pleinement la nature. L’aimer pour ce qu’elle est, c’est-à-dire précieuse, irremplaçable et d’une valeur inestimable. Oui, la femme est précieuse car sans elle l’homme n’aurait point connu la grandeur de la civilisation. Je me réfère ici au récit légendaire de Gilgamesh où l’homme a été dans l’obligation de se civiliser afin de pouvoir courtiser la femme convoitée. La nudité de la femme démontre aussi son caractère irremplaçable car rien en ce monde, est-ce voulu par le Créateur? c’est fort possible, ne pourra égaler l’aide qu’elle a apporté à l’homme. Sa nudité est pure comme l’est la nature et c’est à l’homme d’entretenir cette pureté pour son bien-être actuel et futur. Elle est également d’une valeur inestimable car, malgré toute la richesse que les hommes peuvent acquérir durant leurs vies bien éphémères, seul l’amour véritable d’une femme peut donner sens à leurs existences.

Il s’agit ici de mes interprétations tout à fait personnelles de la place de la nudité de la femme au sein de la nature. Une place qui reflète à la perfection le respect que l’on se doit de manifester à la fois à la femme et à la nature. Merci de m’avoir lu!

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Source artistique: http://ubufoto.deviantart.com/

2 réflexions sur “La nudité de la femme dans la nature

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s