Archive | 8 juin 2016

Entends ma prière

Entends ma prière

Entends ma prière

 

Mon Dieu,

Dieu de paix et de mes aïeux,

Tu sais bien tout l’amour que j’ai eu,

Envers cette femme qui a reçu de moi tout ce que j’ai pu.

 

Mon Dieu,

Dieu d’amour et parfois de guerre,

Si tu savais comment j’aimerais pouvoir revenir en arrière,

Et lui donner encore et encore ce bonheur qui a fait rougir ces envieux.

 

Seigneur de la vie,

Toi qui sais pour qui mon cœur s’est épris,

Protège-la de tout mal, avec grande pureté je t’en supplie,

Qu’elle sache qu’elle sera à jamais celle qui a guéri mon âme meurtrie.

 

Seigneur rempli d’amour,

Elle sera à mes yeux grande dame pour toujours,

De ce temps où nous étions ensemble en ce coin de Paradis,

Mon Dieu que je l’aimais et je l’aimerais pour les temps infinis.

 

Mon Dieu et mon Seigneur,

Elle était ma joie de vivre en chaque heure,

Envers cette femme qui a reçu de moi tout ce que j’ai pu,

Entends ma prière! Entends ma supplique! Ô mon Dieu car je n’en peux plus.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Ce que l’amour peut faire mal

13083212_10154870461423378_3367036191086416417_n

Ce que l’amour peut faire mal

Bonjour tout le monde,

J’espère de tout mon cœur que la vie soit belle pour vous. J’annonce mes couleurs dès le début11143308_1647660978798339_5956195307206311201_o cet article. En effet, il est tout à fait différent de ce que vous avez probablement lu jusqu’à maintenant puisque le sujet est nul autre que ce qu’est l’amour pour moi. Oui, il est vrai que bon nombre de mes poèmes ont l’amour pour inspiration. Or, la différence entre des mots sur l’amour et des maux d’amour est comparable entre celle qui existe entre le ciel et la terre. Les mots sur l’amour peuvent nous transporter vers les plus hauts sommets de notre âme, nous faire ressentir des moments d’extase, des instants qui semblent être les prémisses du Paradis et même, plus souvent que l’on croit, nous faire perdre la notion du temps. En contrepartie, l’amour peut faire connaitre les pires tortures à notre âme laquelle en sortira parfois meurtrie pour le reste de ses jours. Si ce n’est d’amener celui dont le cœur est épris à poser le geste fatal, celui du non-retour. Oui, ce sont-là deux extrêmes auxquels bien des gens sont confrontés au plus profond de leurs existences ici-bas.

Vous savez! J’ai connu trois amours véritables dans ma vie. Trois femmes magnifiques envers lesquelles j’éprouverai un respect énorme même si elles sont toutes les trois de styles totalement au diapason l’une de l’autre. Chacune m’a donné de belles leçons de vie, m’ont fait vivre des expériences extraordinaires et m’ont apporté des richesses incroyables. Oui, l’amour que j’ai éprouvé à leur égard a été d’une sincérité incommensurable. Elles m’ont permis de vivre dans tous les sens du terme. Que de beaux souvenirs!

plumeToutefois,  si il y a une chose que l’amour m’a fait découvrir, c’est de prendre conscience de toute la souffrance que l’on inflige à la personne que l’on aime, et ce même si loin de moi a été mon intention. Aimer fait vivre! Aimer nous fait grandir! Aimer nous ouvre les portes sur nous-mêmes! Aimer nous fait souffrir! Vivre avec authenticité même si la crainte peut sournoisement s’installer en nous. Suis-je digne de cette femme? Suis-je vraiment prêt pour cette aventure? Ai-je droit d’aimer et d’être aimé? Que puis-je réellement lui offrir. Nos valeurs sont-elles si différentes? Que de questions à choix multiples. Aimer nous fait grandir souvent au prix d’un effort, de tâtonnements et d’erreurs. Grandir jusqu’à prendre conscience de qui nous sommes, de notre passé, de notre présent et de ce que notre avenir pourrait devenir. Grandir sur la voie du1918166_1750892318475204_5194615352835956236_n bonheur car, nous l’oublions pas, le bonheur est le chemin qui nous mène vers la Sérénité. Aimer nous ouvre les portes sur nous-mêmes. Portes que l’on a longtemps désiré laisser fermer pour éviter de découvrir des blessures profondément enfouies en nous. Aimer nous fait souffrir car souffrir fait partie de l’existence propre à chacun. Voilà pourquoi souffrir rime avec vivre.

Mais, que c’est beau d’aimer. De voir la douceur dans les yeux d’une femme, de l’écouter tout simplement, de poser des gestes galants sans arrière-pensée, de vouloir son bien parce que notre âme et notre cœur le désirent plus que tout. De prendre de ses nouvelles à chaque réveil, de lui demander si il y a aujourd’hui quelqu’un qui lui a dit qu’il l’aimait et de lui dire que nous l’aimons avant même qu’elle répond. Quel est le plus grand trésor que la vie nous ai donné si ce n’est d’aimer?

12523981_10154793086353378_8210139808197149158_nOui, j’ai véritablement aimé. Aimer au point de vouloir en finir avec la vie lorsque j’ai pris conscience d’avoir blessé, bien malgré moi, celle qui est et qui sera pour toujours dans mon cœur. Dieu merci! Deux dames ont vu ma détresse et m’ont porté secours. Deux dames? Deux anges plutôt qui m’ont empêché de poser ce geste, c’est-à-dire LE geste fatal. Aujourd’hui, un autre chemin s’ouvre devant moi qui est celui de prendre conscience de qui je suis et ce qui me convient réellement. C’est-là un chance inouïe que Dieu, la vie, le destin, appeler cela comme bon vous semble, m’offre presque sur un plateau d’argent. Être en vie? Vivre? Savez-vous ce que cela signifie? C’est de pouvoir s’améliorer, de prendre une nouvelle route, d’être ce que l’on est réellement et de s’accomplir au plus haut de ce que l’on peut.

Néanmoins, mes nombreux souvenirs vécus dernièrement m’ont fait comprendre d’une chose fondamentale et qui est d’être capable de faire plaisir à celle que j’aime tout simplement parce qu’il en est ainsi. C’est çà le vrai amour. Être aux côtés de celle que l’on aime lorsqu’elle en a besoin, de l’écouter, de poser sa main, même si je n’en ai pas, sur elle afin de la rassurer lors de la traversée sur l’océan en colère. De l’admirer en secret! D’être là tout simplement. Et, de la savoir … heureuse.

Je tiens, en terminant ce présent article, à remercier les trois femmes qui sont entrées dans ma vie. Je vous ai aimées tendrement, malgré mes défauts et, je l’espère bien avec quelques qualités. Vous m’avez apporté beaucoup de bonheur et je souhaite vous en avoir rendu à mon tour. Grâce à vous, j’ai appris que oui l’amour peut faire mal. Mais, il vaut la peine d’aimer car c’est ce qui nous rend digne d’être appelé enfant de l’humanité.

Merci! Merci! Et, encore, merci!

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada