Ô toi ma colombe

classical_nude_by_seredin

Ô toi ma colombe

 

Jeune dame qui prenne pose conventionnelle,

Savez-vous jusqu’à tel point vous êtes belle?

J’aimerais tellement caresser votre chevelure,

Qui vous donne, je vous le jure, si fière allure.

 

De vous tenir avec douceur dans mes bras protecteurs,

Je me languis d’être avec vous sous les projecteurs,

Contemplant avec prudence votre corps de satin,

Je vous observerai avec entrain dès le petit matin.

 

Embrassant votre cou de cygne de mes tendres baisers,

Je descendrai toujours plus bas afin que vous en rougissiez,

En écoutant avec piété vos multiples supplications,

Me suppliant de vous donner entière satisfaction.

 

Donner ce divin plaisir à l’être aimé est un art divin,

Car il faut en éviter incidemment toutes sources de chagrin,

Satisfaire ma belle comme il se doit de la part d’un amant,

Voilà ce qu’il y a d’aussi précieux que le plus pur des diamants.

 

Allons! Allons! Allons! Ô toi ma colombe,

Jette loin de toi ce drap afin que nos corps succombent,

Tourne-toi et embrasse moi afin de te libérer de cette pudeur,

Faisons l’amour jusqu’à l’aube où le soleil nous sourira de ses chaudes lueurs .

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s