Assumer son destin

Assumer son destin

Bonjour tout le monde,

J’espère de tout mon cœur que vous avez pu profiter de cette journée magnifique en ceSimon Dupuis 2 (2) vendredi 20 mai 2016 et que le weekend puisse s’annoncer tout aussi ensoleillé. J’ai longuement réfléchi avant de rédiger un tel billet sur mon blogue artistique dédié notamment à ma passion en tant que modèle nu et, comme on le dit si bien au Québec en faisant référence au hockey, par la bande à la poésie. Il va de soi que plusieurs articles ont été écrits suite à une série de réflexions de la part de votre humble serviteur. Des réflexions sur divers sujets tels que le sens de la vie, l’amour, l’amitié, la vieillesse et, personne n’y échappe, la mort.

Simon Dupuis 2 (6)Vous le savez probablement, j’aurai atteint mes 54 ans bien sonnés ce mardi 24 mai et je dois avouer que les derniers événements vécus dans ma vie m’ont amené à vouloir absolument nettoyer à la fois mon âme, mon esprit et ma psyché lesquelles sont trois entités à la fois distinctes et intimement liées. Distinctes puisqu’elles occupent chacune de leur côté une place qui lui est particulière et liées de manière à former presque une symbiose tellement ce qu’elles ressentent puisse se répercuter les unes aux autres. Parmi les nombreux événements qui ont eu une influence sur le parcours de ma vie, mes relations avec les femmes, du moins celles avec qui une certaine intimité ait pu s’établir et envers lesquelles j’aurai pour toujours un grand respect. Et, croyez-moi sur parole, lorsque j’aime une femme, je l’aime à la fois avec mon cœur, mon corps et avec tout ce que je peux lui offrir de ma  bien petite personne.

Quelques questions me trottent dans la tête depuis ces derniers jours: Pourquoi ai-jeSimon Dupuis 2 (5) tendance à manifester un comportement susceptible de blesser la femme que j’aime? Des blessures qui viennent à leur tour saisir mon âme pour l’amener au plus profond des abîmes. Un adage affirme ceci: « Qui aime vraiment ressent la douleur qu’il inflige bien malgré lui à l’être aimé. » J’en suis plus que convaincu. Ceci m’amène à me demander quel est le sens de mon destin. Être condamné à vivre dans la solitude et errer, tel un fantôme perdu dans les limbes, sur cette terre où gisent tant d’âmes esseulées? Il va de soi que l’Homme doit un jour ou l’autre affronter ses peurs, ses craintes et ses démons afin de découvrir ce qu’il est réellement. Découvrir son être véritable en lui enlevant tous ces vêtements imposés tant par son éducation, l’influence de ses pairs et tout ce qu’on lui aura inculqué, à tord ou à raison, de codes moraux et d’éthique. 

Simon Dupuis 4« Dis-moi qui es-tu? » Autre question à laquelle nul ne peut échapper si il veut donner un sens authentique à son destin. Je ne parle pas ici de ses exploits ou encore de ce qu’il fait dans son quotidien, mais plutôt de ce qu’il l’a marqué au plus profond de son être. Qu’a-t-il vu, entendu, expérimenté, subi depuis sa plus tendre enfance jusqu’à aujourd’hui? Souvenons-nous que l’Homme ne se construit pas seul même si il jouit de ce que l’on appelle le libre-arbitre. Qui es-tu? Question aux multiples réponses. «Qui n’es-tu pas?» Autre question certes aux multiples réponses mais qui est aussi plus difficile à résoudre puisque cela nous ramène à voir ce que l’on est réellement, et ce bien malencontreusement à notre détriment. Toute vérité n’est pas toujours bonne à dire, mais elle se doit de l’être afin d’être apte à se regarder dans le miroir et de s’accepter tel que l’on est.

«Chose plus facile à dire qu’à faire», me direz-vous?! Impossible pour moi de vous contredire là-dessus. Toutefois, le coût en vaut la chandelle si l’on désire ne pas répéter les mêmes erreurs lesquelles tirent la source de leur venin au plus profond de leur être. Pourquoi donc avoir rédigé un tel article au sein de mon blogue dédié à ma passion de modèle vivant? Justement être un modèle vivant, c’est être capable de ressentir ce que l’on vit même si c’est ce que l’on refuse de vivre tellement la douleur qui nous assaille consume tout notre être. Certes blesser fait mal. Mais, blesser la personne aimée et savoir que cela relève de notre faute, la douleur est indescriptible. C’est moi qui vous le dis.

Ce qui ne m’empêche pas d’assumer mon destin et de tout faire pour l’orienter de manière plus positive. Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

2 réflexions sur “Assumer son destin

    • Cher Flocon,
      Je te remercie infiniment pour ton souhait. À ce que l’on m’a souvent dit au cours de ma vie, j’ai semble-t-il beaucoup de courage et d’obstination. Reste à savoir si cela est véridique ou bien pas. lol

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s