Ton absence

000000810012

Ton absence

 

Depuis l’aube de ce jour qui n’en finit plus où mon corps transpire de ces goutes de sang,

Mon âme cherche un lieu de repos, un lieu pour se protéger de tous ces terribles vents,

Depuis ce douloureux instant où mes yeux s’ouvrirent malgré moi devant l’inévitable,

Ô quel malheur! Ô quelle tristesse! De ne point avoir voulu partager ma modeste table.

De cette nuit où nous fîmes avec tant de passion nos actes d’une profonde tendresse,

De cette nuit où nous partagions tous nos secrets intimes avec joie avec finesse,

Qu’en reste-t-il? Des souvenirs à jamais perdus dans la brume du temps?

Qu’en reste-t-il? Des annales perdus dans les mémoires depuis longtemps?

Que ton absence m’est pénible à supporter en ce lendemain de nos vénérables désires,

Que ton absence m’est difficile à assumer en ce matin de nos grands plaisirs,

Pourquoi as-tu quitté cet endroit qui t’était dédié dans le creux de mon lit?

Pourquoi es-tu retourné auprès de ton mari? Dis-le moi, je t’en supplie.

Je t’ai tout donné en cette nuit aux milles péchés avec grande volupté,

De mon expérience, je t’ai permis de savourer des délices à satiété,

Je t’ai fait connaître des sensations qui t’étaient jusque-là inconnues,

De ta beauté angélique j’en étais tellement épris que j’en tombais des nues.

De ton absence! De ton silence! Voilà tout ce mal qui m’élance.

De tes baisers chauds et envoûtants, ils furent de véritables lances.

Reviens vers moi! Je t’en conjure, ô toi ma divine maitresse.

Que je cajole avec bonheur tes superbes fesses.

De

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Laisser un commentaire