Hommage à Pénélope

Hommage à Pénélope

Bonjour tout le monde,

Vous le savez déjà, cela fait maintenant plusieurs années que je publie de manière 000000820019régulière des articles sur mon blogue artistique concernant notamment le domaine de la nudité, et assez souvent des poèmes liés à la beauté de la vie. Il va s’en dire que l’excellence et le bon goût ont toujours constitué les fondements mêmes de chacune des publications qui y sont présentées. Ne jamais publier pour provoquer inutilement et, encore moins, pour rabaisser mon blogue à tout ce que l’on retrouve bien malheureusement sur le web lorsqu’il est question de la nudité. Vous n’avez qu’à taper le mot « nudité » sur votre moteur de recherche préféré et vous constaterez par vous-même, et fort probablement à votre grand désespoir, tout ce que l’on peut trouver en fait d’obscénité et de vulgarité. Triste constat ! N’est-ce pas ?!

Cependant, il m’est arrivé au cours de mes réflexions de m’interroger sur la pertinence de rédiger quelques articles sur la nudité dite « érotique » au sein de mon blogue. D’ailleurs, plusieurs questions se manifestèrent à mon esprit maintes et maintes fois. Il m’a paru bon d’en retenir trois afin de démontrer le bien-fondé, voir la pertinence, de publier de tels articles au sein de mon blogue dédié à la nudité artistique. La résolution à ces trois questions servira de tremplin pour mes rédactions futures. Mais, attention ! L’objectif principal de mon blogue est, et restera pour toujours, le domaine artistique et aucune publication qui aurait de près ou de loin une connotation pornographique n’apparaitra.

000000810002La première question qui doit être résolue de manière définitive est de savoir si l’érotisme à sa place au sein de mon blogue dédié à la nudité. Après avoir longuement réfléchi, je peux affirmer hors de tout doute raisonnable que l’érotisme a bel et bien sa place au sein de ce blogue puisque l’érotisme détient aussi ses lettres de noblesse dans le domaine de la nudité. D’ailleurs, plusieurs modèles nus, en particulier féminins, ont fait leurs preuves dans ce domaine bien précis. L’on a qu’à penser, à titre d’exemple, à la beauté extraordinaire de Ariel Redhead qui est sans aucun doute une figure de proue dans ce champ bien particulier.

La question subséquente est de savoir si je peux me permettre de rédiger de tels articles000000820031 sur ce blogue. Vous me répondrez à juste titre qu’il m’appartient et que par le fait même j’en suis le seul responsable. Ce à quoi que ce n’est pas tout à fait le cas et si je le fais, c’est justement parce qu’il y a une logique fondamentale à cette idée. Une logique qui veut qu’un modèle nu vivant avec un handicap physique dit « apparent » est avant toute chose un être humain et… sexué. L’absence explicite de publications démontrant la sexualité d’un homme vivant avec un handicap bien visible se fait sentir tout au long de mes relectures. C’est justement pour palier à une telle situation que j’entreprends dès aujourd’hui une série de publications portant sur l’érotisme en tant que modèle nu masculin. Un modèle nu certes « différent » selon les critères de perfection établis par la société mais qui demeure d’abord et avant tout un homme. Un homme passionné par la beauté féminine mais aussi respectueux de la femme.

000000810022La dernière question, mais aussi la plus difficile à répondre, est celle-ci : « Comment puis-je réaliser de tels articles, mais aussi des poèmes, de manière à la fois authentique et réaliste tout en gardant à l’esprit le thème central de mon blogue dédié à la nudité artistique ? » La réponse a été trouvée grâce à l’aide précieuse d’une modèle nue, une femme extraordinaire, qui a accepté de jouer un rôle prédominant à l’occasion d’une séance de nudité érotique laquelle a eu lieu dans la ville de Montréal, dimanche le 17 janvier 2016.

À son aide incommensurable vint s’y ajouter l’apport d’un photographe qui a bien voulu réaliser les clichés photographiques durant ladite séance. Sache mon cher Michael que sans ton soutien technique et ton savoir-faire une telle séance n’aurait pu avoir lieu.

Je profite de l’occasion qui m’est offerte pour rendre un hommage à la magnifique modèle nue qu’est Pénélope. Un hommage bien mérité car sans elle, sa grande beauté  et sa présence professionnelle, une telle série n’aurait jamais pu être tirée du néant. Qui plus est ! Elle a su passer outre ma situation physique pour se donner corps et âme à mon projet. C’est un geste qui l’honore grandement. Je lui en serai éternellement reconnaissant.

En terminant le tout premier article sur cette nouvelle orientation au sein de mon blogue artistique, sans pour autant reléguer aux oubliettes la notion même de ce blogue qui est avant toute chose la nudité artistique, je donne la parole à mes deux précieux collaborateurs qui ont gentiment voulu partager avec vous ce qu’ils retirent d’une telle expérience. Il va de soi que je laisse d’abord la parole à Pénélope en signe de respect à son endroit. Mon bon ami Michaël partagera ensuite son témoignage.

Pénélope:

« Je n’en n’étais pas à mon premier shooting photo. L’expérience avec Rolland, même s’il s’agissait de ma première avec un homme, fut ce qu’elle devait être. De nos premiers échanges par courriel pour l’organisation jusqu’à la fin du projet. Rolland était un homme avec une idée à réaliser et il fie ce qu’il faut pour que tous les parties soient à leur aise. Ainsi, je n’eue aucune surprise ni inquiétude de tout le processus.

À mon sens, la photo en duo est souvent plus riche qu’un shooting solo, car plus naturel. En effet, les modèles ont moins à jouer un jeu ou à s’inventer un personnage, elles ou ils peuvent rester elles et eux-mêmes et interagir avec l’autre personne.

Il me fit plaisir de participer à la réalisation de ce projet. Greffant ma personnalité et idées à celles de Rolland en toute complicité avec le photographe. Étant moi-même artiste, le résultat m’importait et je fus éblouie du résultat. Le rendu est très artistique et me plaît personnellement beaucoup.

Bravo les gars et merci! »

Michaël: « À prime à bord, photographier le nu était une première expérience pour moi. Lorsque Rolland m’a approché pour participer à son projet, j’y ai vu une opportunité de faire les choses autrement. L’approche de Rolland et l’acceptation de sa situation m’ont charmé. Sortir de l’érotisme normatif imposé lourdement par la société de perfection et de régularité a été le principal intérêt au projet de Rolland. Comme photographe, l’aisance avec laquelle les modèles ont participé à la séance, a fait en sorte qu’il fut facile de photographier les corps et d’en faire ressortir l’érotisme. »

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s