Archive | 8 mars 2015

Je vous offre mon corps.

Je vous offre mon corps.
Je vous offre mon corps.

Je vous offre mon corps.

 

Je vous offre mon corps.
Je vous l’offre pour vous rassasier.
Mangez-le! Savourez-le! Jusqu’à la satiété!
Il est pour vous sans fausse-pudeur moi qui ne roule pas sur l’or.

 

Je vous offre mon corps dessiné de noir.
Je vous offre cette vie qui coule dans ses veines.
Ce que vous en avez de la veine.
Il est pour vous qui êtes sans amour et sans espoir.

 

Je vous offre mon corps en toute simplicité.
Je vous l’offre de plein gré et sans animosité.
Buvez mon sang! Manger ma chair!
Je ne suis qu’un être, qui de par ce vaste monde, erre.

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Merci la vie! Merci mon Dieu!

Création de madame Anne-Marie Roberge
Esquisse réalisée à l’Atelier de dessin la Fabrique à Québec

Merci la vie! Merci mon Dieu!

Bonjour tout le monde,

J’espère de tout mon cœur que vous allez bien. De mon côté, je nage dans l’allégresse depuis samedi matin. En effet, j’ai le plaisir de vous annoncer que je suis officiellement un modèle nu de niveau universitaire. Et oui! Je suis allé à l’école des arts visuels de l’université Laval, communément appelée La Fabrique, ce samedi matin à l’heure qui était prévue pour rencontrer la responsable des modèles nus madame Anne-Marie Robert afin de discuter de l’éventualité de poser nu pour son groupe et de de prendre connaissances des modalités de  tout ce qui entoure le travail.

Une fois arrivé sur les lieux, elle m’a présenté au groupe d’artistes qui étaient présents dans la salle de dessin. Les présentations étant faites, je me suis alors dirigé vers un banc pour m’assoir afin d’attendre la modèle pour ladite séance. Or, voyant que madame Robert tardait à revenir avec la modèle, je suis allé voir ce qui ce passait dans l’entrée. Étrange? Il n’y avait personne. J’ai donc décidé de faire une blague aux élèves en leur disant que la modèle allait être absente et que c’est moi qui la remplacerais. Et bien! Croyez-le ou non, c’est exactement ce qui est arrivé. J’ai bel et bien remplacé la modèle pour ladite séance pour la simple raison qu’elle serait effectivement absente.

Le paresseux
Le paresseux

Les élèves et la responsable ont été littéralement ébahis par mon savoir-faire dans ce domaine. Il est important de souligner que je leur avais simplement recommandé de me laisser-faire pour les poses et qu’ils pouvaient me faire confiance. C’est le cas de le dire, ils ont été comblés tellement qu’ils m’ont affirmé que j’étais réellement un modèle vivant et VIVANT dans tous les sens du mot. Ils ont même eu l’amabilité de m’autoriser à photographier leurs œuvres afin de pouvoir rédiger des articles dans mon blogue artiste. D’ailleurs, les quelques dessins que vous voyez dans le présent article ont été réalisés dans le cadre de cette activité appréciée tant par les élèves que par votre humble serviteur. Je profite de l’occasion qui m’est offerte pour remercier madame Anne-Marie Robert et toute son équipe pour leur accueil si généreux à mon endroit et pour m’avoir accepté en leur sein en tant que modèle nu.

Le pèlerin
Le pèlerin

Enfin, je les ai impressionnés plus particulièrement lors de deux poses hautement symboliques dans le domaine de la nudité artistique. La première fois se rapporte au moment où j’ai pris la pose dite «contrapposto» qui est le summum pour un modèle nu, un peu comme le David de Michel-Ange. La seconde fois a été durant la pose intitulée «Le pèlerin». Ce sont-là des poses qui sont, contrairement à ce que vous pouvez imaginer assez difficile à contrôler sur une longue période de temps. La responsable et moi avons longuement discuté après le cours et elle m’a affirmé qu’un article sur le site web de La Fabrique me sera bientôt consacrée. Quel honneur et quel bonheur!

Merci de m’avoir lu et  merci pour votre fidélité!

Merci la vie!

J’oubliais le plus important:

Merci mon Dieu!

Votre humble serviteur: RollandJr St-Gelais
Votre humble serviteur: RollandJr St-Gelais

Le pèlerin

Le pèlerin
Le pèlerin
Modèle nu? RollandJr St-Gelais

Le pèlerin

Je suis le pèlerin qui parcourt le vaste monde,

En y évitant tout ce qu’il y a d’immonde.

Visitant des lieux et des mers,

En y saluant toutes les mères.

 

Je suis le pèlerin qui va ici et là et à petits-pas.

Y laissant bien malgré moi la trace de mes pas.

Disant bonjour aux hommes de bonne volonté,

Tout en allant chez leurs dames pour y prendre le thé.

 

Je suis le pèlerin qui sourit à la vie malgré le poids de l’âge,

Et qui se moque de tous ces vieux adages.

Faisant fi à cette hypocrite moralité,

Qui se veut de justifier cette réelle immoralité.

 

Je suis le pèlerin qui s’appuie sur son bâton,

Et qui regarde les hommes de bien ne faisant qu’un à l’unisson.

Espérant voir par un jour ou bien une nuit,

Un futur meilleur au cours de leurs vies.

 

Je suis le pèlerin,

Homme d’hier allant vers demain.

Quelle est ma destiné!

Et ma raison de vous aimer.

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada