La perfection? La recherche ultime du modèle nu

La simplicité est un atout majeur en nudité artistique

La simplicité est un atout majeur en nudité artistique

La perfection? La recherche ultime du modèle nu

Nudité artistique

Nudité artistique

Bonjour tout le monde,

Aujourd’hui, je désire vous parler d’un élément fondamental dans le domaine artistique. Bien que la passion chez l’artiste est sans contredit un élément fondamental qui alimente sa créativité, je vous parlerai plutôt d’une autre pièce majeure qui l’incite à prendre son travail le plus sérieusement possible. Une pièce qui l’incite à voir son talent à la fois comme un don à découvrir et à apprivoiser afin de favoriser un échange véritable entre lui et ses admirateurs sans oublier ses détracteurs. N’oublions pas que nous ne pouvons guère plaire à tout le monde. Ce qui est d’autant plus vrai dans le milieu artistique, et ce que ce soit dans le monde musical, théâtral et du cinéma pour ne nommer que ceux-là.

Je vous parlerai surtout de mon expérience personnelle dans cet article pour l’unique raison que je ne peux pas faire autrement. En effet, qui suis-je pour parler pour les autres? Qui plus est! Mon champs de connaissance est tout de même assez limité en arts. Être modèle nu est l’une des trois passions qui animent ma vie actuelle. La seconde est celle de la photographie et la troisième, qui est fort apprécié par plusieurs de mes amis-es sur les réseaux sociaux, se rapporte à la poésie. Pourtant, ces trois passions ont un point en commun: la recherche de la perfection!

Je serai à jamais reconnaissant à ma défunte mère de m’avoir inculqué un respect indéfectible envers la langue française.

Soyons respectueux de la langue française

Soyons respectueux de la langue française

Une langue noble, riche et diversifiée avec laquelle il est aisé d’exprimer tant notre amour envers l’être aimé que la douleur de l’avoir blessé. D’ailleurs, c’est en diffusant le poème Chanson d’automne de Paul Verlaine que la B.B.C. a averti les Forces Françaises de l’Intérieur, les fameux F.F.I., du débarquement de Normandie afin de libérer la France, et ensuite l’Europe, du joug nazi. Oui, je suis fier de ma langue et je tente par tous les moyens mises à ma disposition de rédiger et de parler avec tout le respect qui lui est dû. Toutefois, je ne nierai pas que mon ascendance québécoise peut m’amener à utiliser des termes, des mots et des expressions propres à mon milieu de vie. Devrais-je en éprouver de la honte? Pas du tout puisque ce sont-là des caractéristiques qui m’aident à garder une simplicité dans tout ce que je rédige ou je compose y compris toutes les poses que je réalise durant les séances de nudité artistique. Autrement dit, la simplicité est comme la modération, çà toujours meilleur goût.

Ma passion pour la photographie

Ma passion pour la photographie

Et pour ce qui est de ma passion pour la photographie? Elle est pour moi le meilleur moyen de saisir l’instant présent. Cet instant que je voudrais tant qu’il dure éternellement. Tout peut être saisi par ma caméra: une fleur qui pousse dans un champs, une rivière qui suit son cours dans un silence quasi contemplatif, le regard d’un homme d’un âge avancé témoin d’événements parfois drôles mais souvent tristes, des beautés féminines qui agrémentent mon existence éphémère et combien précieuse. La liste pourrait s’allonger presque indéfiniment. Il va de soi que ma passion pour l’écrit, pour la photographie et pour la nudité artistique réside sur un aspect majeur et qui est, vous l’avez deviné, la recherche de la perfection.

Je ne dis pas que tout ce que je tente de réaliser est parfait. Loin de moi cette prétention. Il s’agit plutôt d’élever mes attentes sur ce que je veux réaliser. Écrire, non pas seulement pour le simple fait d’écrire car cela équivaudrait à de la masturbation intellectuelle mais pour communiquer, pour entrer en relation avec les autres afin de susciter un débat ou du moins une interrogation de part et d’autres. Photographier pour trouver ce petit quelque chose jadis invisible à l’œil nu mais qui se dévoile sur l’objectif l’espace d’un instant. Poser nu pour se permettre d’être moi-même, d’être authentique, d’être unique et d’être vrai. Être capable non pas de supporter le regard de l’autre sur moi mais d’accepter qu’il me voit autrement de ce que j’aurais pu m’imaginer. C’est-là où réside, veuillez noter qu’il s’agit de mon humble opinion, la perfection.

La recherche de la perfection en tant que modèle nu est la pierre angulaire de toutes mes poses. Je présente tant ma

Tout donner! Tout me donner!

Tout donner! Tout me donner!

vulnérabilité que ma force, mes attributs physiques et ce qui me rend semblable autant que ce qui me différencie des autres à tous les artistes avec qui je travaille. Et, croyez-moi sur parole, vous seriez étonnés jusqu’où je suis allé jusqu’à maintenant sans toutefois verser dans la vulgarité. D’ailleurs, la beauté disparaît dès que la vulgarité pointe le bout de son nez. Fait à retenir! Il s’agit-là de la devise de mon blogue érotique. Oui, la recherche de la perfection m’aide à vouloir tout donner, tout me donner, à chacune des poses tout en tenant compte des personnes à qui j’offre mon corps, mon intimité, la profondeur de mon âme. Voilà pourquoi je vérifie les lieux, le groupe d’âges des gens présents en salle, l’ambiance qui se dégage de mon environnement et, surtout, de l’accueil qui m’est offert par les responsables. À vrai dire, la perfection ne peut être atteinte, peut-elle réellement l’être?, qu’avec l’apport de tous ces éléments évoqués. Renier cette réalité serait nier la vérité. La perfection recherchée en tant que modèle nu est, si j’ose prendre cet exemple, semblable à une pièce musicale capable à elle seule de faire vibrer les cordes sensibles enfouies en chaque être humain. Je dois réussir à communier d’âme à âme, à briser la fausse pudeur qui trop souvent empoisonne les rapports sociaux, à amener l’artiste sur une terre inconnue qui est mon corps nu. Une terre maintes fois labourée par le corps médical, brisée par les quelques comprimés de thalidomide pris par ma défunte mère durant sa grossesse, renforcie par ses expériences de vie, aimée parce qu’elle a été aimée et même en quelques occasions dorlotée et, enfin, ouverte à la vie qui je le souhaite plus que tout sera éternelle.

citation-leonard-de-vinci-11449En résumé, la recherche de la perfection constitue le fondement de mes trois passions qui sont l’écriture, la photographie et être modèle nu. Soyez rassurés-es! Je sais autant que n’importe lequel d’entre vous que la perfection absolue est impossible à atteindre. En tout cas, rares sont ceux et celles qui ont réussi à l’atteindre. Il est bien qu’il en soit ainsi puisque cela me permet, je devrais plutôt écrire que cela nous permet, de rester humble devant la vie et devant l’humanité. Dieu seul est parfait! Dit-on. Dieu merci, je ne le serai jamais.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

2 réflexions au sujet de « La perfection? La recherche ultime du modèle nu »

Laisser un commentaire