Passe le temps! Passe la vie!

Passe le temps! Passe la vie!

 

Du premier souffle à leur dernier, les hommes n’ont de cesse de se questionner.

De leur regard dirigé vers leur avenir, ils se retournent déjà vers leur passé.

Projets d’hier, réussis ou non, deviennent bientôt que de simples souvenirs.

Tristesse d’un instant peut faire place à une profusion de rires.

 

Ainsi en est-il de la vie! Ainsi en est-il du temps!

De ce temps qui passe comme grains de sable dans la main.

De cette vie qui n’est peut-être pas sans lendemain.

Des amours de jadis qui ont agrémenté bien des gens.

 

La douceur des joues fait place à la sagesse des rides,

Et la force des membres s’amenuise au profit de la sérénité.

La splendeur des saisons demeure pourtant la même en hiver comme en été.

Tandis que l’agilité de l’enfance disparait devant la fréquence des gestes arides.

 

Ainsi passe le temps! Ainsi passe la vie!

Temps qui ne compte guère dans les cœurs joyeux.

Temps, ô combien pour les amoureux, est si précieux.

Temps d’une vie remplie d’espoir en un Paradis.

 

Présence immortelle dans les cœurs de vos amis,

Une modeste prière pour le repos de votre âme.

Voilà ce qui est pour vous chère dame.

Reposez en paix! Nous vous le souhaitons d’un seul esprit.

 

De

 

Rolland St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Poème composé à la mémoire de madame Patry

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s