Hommages

Hommages

 

Gens riches ou gens pauvres vivant sur cette terre ancestrale du mieux qu’ils le peuvent,

Nul enfant se croyant heureux ne doit tourner son cœur de ses parents pour vivre longtemps.

Une telle parole de sagesse en ce temps incertain et lugubre on ne peut dire qu’elle pleuve.

Enfance éloignée de maintenant, je suis à mes tendres parents pleinement reconnaissant.

 

Qui d’entre nous peuvent se vanter d’être comblé n’eut été la présence de parents adorables?

Ils sont sans conteste dans nos veines rougeâtres la source même de notre sève tel un érable.

C’est ainsi qu’une douce mère bien-aimée et soutenue par un conjoint attentionné.

Et accompagnée par un père protecteur fait de sa famille une heureuse maisonnée.

 

Ô mon enfance bénie du temps de jadis où mes rêves prirent naissance,

De tous ces beaux moments vécus qui ne reviendront jamais.

Je remercie le Ciel  d’avoir pu dire à mes parents que je les aimais.

Tout en étant, avec grande raison, fière d’être le fruit de leurs semences.

 

Père !  Toi, cet homme merveilleux, cet infatigable travailleur,

Qui a nourrit sa famille en n’épargnant guère de son front toute sa sueur.

De ses bras, il  les ouvrit pour accueillir ces enfants chéris.

De ses mains, il les dirigea avec amour sur le chemin de la liberté d’esprit.

 

Mère ! Toi, vraie femme à l’avant-garde de ton temps.

Tu as su voir peines et joies dans les cœurs de tes enfants.

Les écouter avec entrain sans les juger promptement,

Et les conseiller avec très grand discernement.

 

Ces quelques mots sont tout simplement pour vous,

Pour vous exprimer ma gratitude de votre dévouement,

Et vous remercier de votre présence que n’aurait pu avoir une nounou.

Je suis heureux d’avoir eu de tels parents.

 

De

 

Rolland St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Laisser un commentaire