La perfection!

Bonjour tout le monde,

Je désire aujourd’hui partager avec vous ce que je pense de la perfection physique surtout en lien avec la nudité artistique. Que puis-je

Un corps parfait

Un corps parfait

penser lorsque j’ai la chance de découvrir des corps d’hommes et de femmes qui peuvent être qualifiés de parfaits? Quelle opinion ai-je du domaine artistique? Ma vision de la nudité en est-elle influencée? Et, dans un cas comme dans l’autre, pourquoi en est-il ainsi? Voilà les interrogations auxquelles je souhaite répondre en cette journée de la mi-janvier.

Une chose doit être claire! Chaque personne possède un physique qui lui appartient et qui mérite d’être respecté dans son intégrité. Le droit à la dignité est inaliénable à chaque personne, et ce peu importe son origine ethnique, sa « race », sa culture, ses croyances et ses opinions ainsi que sa situation physique et psychologique. Bref, un être humain possède un caractère sacré du simple fait de son appartenance à l’humanité. Un point, c’est tout. Qui plus est! Chaque personne a un parcours de vie qui a façonné à la fois sa personnalité, sa vision de la vie et son caractère. Certains ont eu une série d’expériences qui ne reflètent en rien leurs physique alors que d’autres ont eu des souffrances qui ont marqué « au fer rouge » chaque parcelle de leurs corps. Il en va ainsi de la vie.

 

Perfection féminine

Perfection féminine

Je ne vous cacherais pas, par un souci d’honnêteté intellectuelle, que j’adore pouvoir admirer la nudité féminine surtout lorsque celle-ci est tout à fait parfaite. La perfection n’est pas, et n’a jamais été, un crime contre l’humanité. Bien au contraire! Il est nécessaire d’avoir des critères de beauté dans les différents domaines du monde artistique. De tels critères peuvent servir de balises de créativité puisque d’une part, ils servent à établir ce qui doit être recherché et, d’autre part, ce que l’on peut parfois transgresser en fouillant dans des sentiers inexplorés. Bien entendu que les valeurs véhiculées au sein d’une société donnée vivant à une époque précise peuvent influencer les visions sur la perfection versus la créativité. Après tout, il est impensable d’imaginer la réalisation du « White Album » des Beatles à l’époque victorienne. N’est-ce pas?!

Je viens à ma première question: Que puis-je penser lorsque j’ai la chance de découvrir des corps d’hommes et de femmes qui peuvent être qualifiés de parfaits? Tout simplement ceci: Cela est tout à fait légitime. La découverte de ces corps me réconforte dans mon appréciation tant sur la beauté que sur la diversité de celle-ci. Bref, les critères de beautés physiques varient grandement d’un artiste à un autre. Et, corollairement à la question précédente, dire qu’il lui donne ce dont il désire, et qu’il peut aussi dans des circonstances historiques bien précises amener ladite société à transcender les stéréotypes de beautés corporelles. L’illustre peintre Picasso est sans contredit  un bel exemple qui illustre bien la justesse de mes dires.

Mon raisonnement serait carencé si je ne résoudrais pas les interrogations suivantes: Primo, ma vision de la nudité est-elle influencée par une telle vision? Et, secundo, pourquoi en est-il ainsi? Il va de soi que chacune de nos visions à l’égard de ce qui nous entoure varie de manière considérable selon nos expériences personnelles. Pour ma part, je suis heureux de constater qu’il y a de plus en plus de corps qui ont un look , disons-le franchement, non-conforme à ce que l’on est habitué de voir dans le milieu artistique, et ce, sans pour autant qu’il y ait un quelconque renoncement à l’égard de la beauté de la perfection. Devrais-je plutôt écrire  » la perfection de la beauté »? C’est une excellente question.

En résumé, je peux conclure que la perfection existe dans les yeux de celui qui regarde le sujet. Ce dernier peut devenir l’objet d’un approfondissement artistique lui permettant de renaître sous une forme qui lui était, et qui nous l’était à nous aussi, tout à fait inconnu. C’est d’ailleurs-là la force principale de la nudité: Voir ce que les conventions sociales nous cachent et y découvrir une facette riche de sens et d’humanité.

Merci de m’avoir lu.

Rolland St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Laisser un commentaire