Réflexion personnelle sur la nudité artistique

Réflexion personnelle sur la nudité artistique

Bonjour tout le monde!

Aujourd’hui, je vous fais part de ma réflexion personnelle sur la nudité artistique en m’appuyant sur une extraordinaire, et le qualificatif est tout

Rolland St-Gelais & Sandra Caissy
Rolland St-Gelais & Sandra Caissy

à fait approprié, vidéo réalisée par le Camping Deveze située en France. Pourquoi donc utiliser une telle vidéo dans un article qui parle de la nudité artistique? Selon moi, elle témoigne de manière indirecte ce à quoi consiste une telle nudité: à savoir accepter d’être ce que l’on est, qui l’ont est et, surtout, de ne pas craindre les regards d’autrui sur notre corps. En effet, ce sont-là les trois conditions essentielles à la nudité artistique.

Bien des gens croient à tord que la perfection physique est un pré requis à la nudité. Ce qui est absolument faux. Bon! Je l’admet, un corps nu parfait est toujours plus agréable à regarder qu’un corps atteint d’une quelconque difformité. Or, ce n’est pas la perfection qui rend le modèle intéressant, mais davantage de ce que j’appellerai « l’historique » de ce corps. L’acceptation de sa situation est donc un élément fondamental pour devenir un modèle nu. Il en est de même du naturisme puisque l’objectif sous jacent est d’en arriver à une telle acceptation.

Autre point d’importance réside dans le fait de savoir qui l’ont est et, par conséquent, d’en arriver à connaître nos limites. Il peut être très agréable de poser nu devant un(e) artiste, à la condition que la complicité et le respect mutuel soient à la base de la séance, mais le « plaisir » est d’autant plus accru lorsque nous savons jusqu’où nous sommes prêts d’aller. Vous trouvez peut-être que le mot « plaisir » est un peu déplacé dans ce contexte? Rassurez-vous! Il est tout à fait approprié étant donné que le « plaisir » doit, et c’est mon humble opinion, être à la base de notre existence terrestre. Et qui dit droit au plaisir, dit aussi respecter le droit de l’autre. Bref, prendre pleinement conscience de notre fort intérieur et de savoir le faire respecter par ses pairs est la pierre angulaire de la nudité artistique.

Pour ce qui est de la question de la crainte liée aux regards d’autrui, dernier point fondamental à résoudre une fois pour toute avant de poser nu, il est impératif d’accepter qu’il en soit ainsi. Toutefois, un peu comme ce que les adeptes du naturisme vivent dans les centres spécialisés, les regards nous paraissent être totalement différents de ce que nous sommes habitués de subir au quotidien. En résumé, les regards inquisiteurs sur nos « différences », pourtant si omniprésents dans la société,  cèdent leur place à la recherche de cet autre qui existe bien au de-là du premier coup d’œil à l’occasion d’une séance artistique.

La vidéo présentée ci-dessus m’a beaucoup aidé à rédiger cet article étant donné que d’une part, la vision du corps nu est similaire dans le domaine artistique et celui du naturisme et que, d’autre part, la liberté absolue est de mise dans les deux cas. Autrement dit, la philosophie du vivre et laisser-vivre est à la base d’une nudité artistiquement saine.

Bravo au Camping Deveze pour cette superbe vidéo!

Roland St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s