Pourquoi aime-je la beauté féminine?

Emylie Bloom

Emylie Bloom
(Modèle nue)

Bonjour à tous et à toutes!

Je suis en ce moment à mon petit restaurant préféré où je bois un verre de Coca. Il m’est venu à l’idée de partager avec vous les raisons qui me font tant admirer la beauté féminine, surtout celle où la jeunesse et sa spontanéité ainsi que la spécificité de son charme y sont présentes.

Je l’admet sans aucune amertume; je n’ai plus l’âge de courtiser les jeunes dames et encore moins d’élaborer des plans de vie à deux en compagnie d’une femme âgée dans la vingtaine. De plus, mon expérience de vie est des plus particulières, ce qui pourrait rendre une éventuelle fréquentation sentimentale davantage ardue. Là encore, la vie peut me réserver des surprises tout à fait inattendues. Comme l’affirme un dicton populaire: «La passion amoureuse n’a pas d’âge». Inutile d’élaborer sur le sujet. N’est-ce pas?!

Emylie Bloom

Emylie Bloom

Mais, pourquoi j’aime tant la beauté féminine, surtout où la nudité est de mise? Il existe une multitude de raisons qui m’incitent à une telle admiration. Tout d’abord, je vous répondrai qu’elle me fait tout simplement rêver. Quel chemin ma vie aurait pu être si j’avais épousé l’une des femmes que j’ai jadis fréquentées? Toutes ces femmes étaient à la fois belles, intelligentes et charmantes. Qui plus est, et je tiens à le préciser, aucune d’entre elles était atteinte d’un handicap physique quelconque.

L’idée préconçue selon laquelle, pardonnez mon expression, les infirmes doivent se marier entre eux relève d’une idéologie qui a été longtemps présente en Occident. Fort heureusement, elle est maintenant plus ou moins révolue depuis l’avènement de l’«école de pensée de Boston» laquelle est mieux connue sous le vocable du Independante living movement du début des années 1970. Quelle est l’originalité de cette école de pensée? Humaniser, sexualiser et responsabiliser la personne vivant en situation de handicap physique.

Ensuite, la beauté féminine me permet de voir la vie sous un autre angle et qui est celle de la nature. En effet, et c’est mon humble opinion, rien ne correspond mieux à la noblesse de la nudité artistique féminine que la nature proprement dite. Pour quelques instants, c’est-à-dire lorsque je découvre des photos de nudité dignes d’intérêt suite à mes recherches sur le web, mais aussi via mes abonnements à des sites de nudité artistiques ainsi qu’à d’autres blogues du réseau WordPress, je ne pense plus à tous ces tristes événements qui ont lieu sur notre pauvre planète.

À cela s’ajoute au fait que je suis avant tout un homme qui a le besoin de voir, d’entendre et de ressentir la véritable beauté. Je fais

La beauté de la vie

La beauté de la vie

référence ici à celle qui est exempte de toutes formes de violence et de vulgarité. Pour moi, il ne peut y avoir de compatibilité entre un manque de respect envers le corps nu féminin, il en est ainsi du corps nu masculin, et la beauté en tant que tel. Dès mon réveil, je parcours les différentes chaînes radio à la recherche de celle qui saura être sur la même longueur d’ondes que mon âme. Tout le reste de ma journée est axé à satisfaire mon besoin de beauté. Un besoin à la fois sain et légitime; me promener dans mon quartier pour y découvrir, et éventuellement photographier, ce petit quelque chose qui me fascine, qui me fait apprécier la vie, qui me rapproche de mon milieu.

La nudité artistique féminine me permet également d’élever mon âme vers autres choses que ce que l’on peut voir sur le web. Pas de grossièreté, ni quoi que ce soit pour abaisser l’image de la femme et, encore moins, promouvoir une quelconque forme de machisme. Nous sommes égaux parce que nous sommes aussi différents et c’est par cette différence que nous nous complétons. Vous le savez déjà, je n’ai rien contre les sites érotiques en autant que ce soit fait entre adultes consentants et contrôlés afin d’éviter des abus potentiels. Par contre, je ne mélange pas la beauté artistique de la nudité avec de tels sites. Ce serait un peu comme si je comparais une pomme avec une carotte.

Enfin, j’adore la beauté féminine parce que je suis avant tout un homme. Un homme qui ne craint pas le jugement des autres et qui a de tout temps été franc avec la personne la plus importante à ses yeux, c’est-à-dire moi-même. Il n’est pas question pour moi de renier qui je suis à mes propres yeux. Je ne dois rien à qui que ce soit sur terre et je vis selon mes convictions profondes sans pour autant nuire à mon prochain. La base de mon mode de vie? «vivre et laisser-vivre».

Bref, je cesserai de respirer bien avant d’arrêter d’admirer la beauté de la nudité féminine et artistique.

Merci de m’avoir lu!

Rolland St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Laisser un commentaire