Archive | 23 juin 2013

Un titre approprié pour la fête nationale du Québec

Un titre approprié pour la fête nationale du Québec:

Modèle Vivant à Québec

Drapeau du Québec

Drapeau du Québec

 

Bonjour tout le monde!

Une vraie modèle vivante

Une vraie modèle vivante

Il me fait plaisir de rédiger cet article afin de souligner un événement particulier en cette journée du 23 juin 2013. Il ne s’agit peut-être pas d’une journée historique comme il en existe en Europe, berceau ancestral de bon nombre de mes compatriotes et de votre humble serviteur, mais elle est tout de même digne de mention. À vrai dire, elle signifie beaucoup plus que nous serions portés à le croire. Et oui, nous fêterons dans les prochaines heures, si ce n’est pas déjà commencé pour certains d’entre nous, la fête du Québec.

Une telle journée m’a porté à réflexion sur le sens propre du titre de mon site, et ce en lien avec cette fête.  En effet, le Québec est un modèle de tolérance et d’ouverture envers le monde, surtout depuis la révolution tranquille du début des années 1960. Une époque riche en rebondissements de toutes sortes. L’on a qu’à retenir l’Expo 67, les jeux olympiques de Montréal de 1976, l’affirmation du Québec dans la modernité et l’émergence d’artistes d’envergure internationale. Céline Dion, le «Cirque du Soleil» et l’opéra rock Starmania en sont de bels exemples.

Quand j’ai créé ce site sur ma passion d’être modèle vivant (nu) et sur celle du domaine artistique, j’avais pris grand soin de choisir un titre pour évoquer les trois aspects inhérents aux objectifs visés. Il est grand temps, du moins je le pense,de vous expliquer les raisons personnelles  qui m’ont incité à nommer mon site sous le vocable de « Modèle Vivant à Québec ».  Je vais essayer d’être concis dans mes explications.

Modèle vivant à Québec

Modèle vivant à Québec

Primo, il me fallait trouver un titre qui ne laissait planer aucun doute. Voilà pourquoi le premier thème choisi est « Modèle » tout comme le Québec est devenu un modèle de tolérance envers les différences, j’ai décidé de devenir un modèle nu avec pour mission de permettre à l’autre de voir le corps nu d’une façon tout à fait nouvelle. Le voir avec l’aide d’une transparence totale et sans artifice. Quoi de mieux que le nu pour arriver à cette fin?

Secundo, le terme de « Vivant » me semblait également tout à fait approprié puisque la promotion de la vie est le fondement de ce site. Je pose certes nu , mais avec un corps bien vivant et dans une forme splendide. Bien entendu que mes poses se doivent d’être respectueuses lors des séances, mais advenant le cas où une réaction bien masculine de ma part devait arriver, il est plus que normal de l’accepter sans en faire tout un drame. Ceci écrit, il ne faut pas confondre modèle vivant avec nature morte.

Modèle vivant à Québec

Modèle vivant à Québec

Et tertio, le nom de Québec possède une signification extraordinaire. J’ai décidé de devenir un modèle vivant et, de surcroît, d’être fier de mon appartenance à la collectivité québécoise. D’ailleurs, c’est dans celle-ci que je me reconnais avec ses qualités, ses défauts, ses capacités et ses limites. J’aurais pu faire abstraction de mon coin de pays lorsque j’ai choisi le nom de domaine de mon site. Mais, ce faisant, j’aurais menti sur le sens profond de mes intentions, c’est-à-dire d’être fier de ce que je suis: un homme bien dans sa peau et heureux de vivre dans cette partie du globe qu’est le Québec.

Je vous souhaite une bonne fête nationale du Québec.

Amitiés

Rolland St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Je ne cesserai jamais d’aimer la beauté féminine.

Une vraie modèle vivante

Une vraie modèle vivante

Je ne cesserai jamais d’aimer la beauté féminine.

 

Bonjour tout le monde,

Une vraie modèle vivante

Une vraie modèle vivante

Aujourd’hui, je désire partager avec vous ma plus grande des passions artistiques. Et qui dit « passion », dit un amour accompagné d’un respect sans faille pour le sujet choisi. J’ai choisi le qualificatif de «sujet» au lieu de «objet» pour la simple raison qu’il s’agit avant toute chose d’être humain qui par sa beauté et son charme est un exemple parfait du domaine artistique. Je fais référence, au cas où vous ne l’auriez pas deviné, à la beauté féminine.

Selon moi, et c’est mon humble opinion, la beauté féminine est le début de tout art qui se veut être à la portée de tous et de toutes. N’avez-vous d’ailleurs jamais remarqué que les corps féminins sont à l’avant-plan dans la mode vestimentaire, les peintures, les photographies professionnelles et dans bien d’autres champs visuels? Personnellement, je tente par tous les moyens de trouver dans mon quotidien la perle rare qui saura manifester en moi la flamme qui embrasera l’ardeur de mon âme, qui parviendra à faire bouillir le sang de mes veines et qui maintiendra mon regard de façon presque obsessionnelle sur le sujet trouvé au gré du hasard.

«Le hasard fait bien les choses.» affirme un vieux dicton. Chose étrange! Je suis tout à fait d’accord avec

En belle compagnie

En belle compagnie

une telle affirmation. J’ai à titre d’exemple la rencontre fortuite que j’ai eu la chance de faire cette après-midi lors d’une journée familiale tenue dans le quartier limoilou de Québec. Une journée où il fait bon d’y aller question de se divertir, de se baigner dans la foule, de se sentir tout simplement un homme parmi tous les hommes. Marcher avec le sourire! Regarder avec entrain! Questionner sur les œuvres présentées dans les kiosques! Discuter avec les gens! Voilà bien les activités auxquelles je préfère entre toutes. 

C’est donc par un pure hasard que je fis la découverte d’une charmante dame. J’oserais même dire qu’elle était devenue un véritable modèle vivant même si ce fut pour un laps de temps très court. Une femme admirable tant par sa gentillesse , par sa belle humeur et sa spontanéité à avoir accepté d’être photographiée seule et en ma compagnie. Il va de soi que j’ai au préalable demandé à cette jeune dame sa permission avant de réaliser un seul cliché et de lui assurer qu’elle pourra ensuite le voir sur mon appareil photo. Le cas échéant elle avait aussi le droit de voir lesdites photos supprimées de mon appareil.

Dieu merci! Elle a accepté mon offre avec un des plus beaux sourires que j’ai vus depuis plusieurs années. Vous savez? Un de ces sourires qui vient du fond de l’âme, qui agrément notre vie et par le fait même la rend si extraordinaire. Quelques photos prises par-ci, par-là et en sa compagnie ont donc été faites avec un plaisir coupable. Mais, coupable de quoi exactement?

Coupable d’aimer la beauté féminine? Coupable de se sentir bien en leurs présences? Coupable de les aimer uniquement pour le plaisir de les aimer? À cela, je plaide coupable sans aucune retenue et avec une grande fierté. 

Peut-on m’en vouloir? J’en doute beaucoup. 

Merci de m’avoir lu!

Rolland St-Gelais

Québec (Québec)

Canada