Nudité ne signifie pas obscénité

Nudité ne signifie pas obscénité

Bonjour,

J’ai remarqué en parcourant divers sites web que l’on mélange souvent, je dirais même trop souvent, la nudité avec l’obscénité. Or, selon le point-de-vue artistique, la nudité ne doit en aucune occasion laisser transparaitre de la vulgarité dans les prises de pose. J’attends ici la recherche délibérée de vouloir choquer, en transgressant l’éthique et la moralité, les spectateurs potentiels.

Je crois avoir déjà parlé de ce thème dans l’un de mes articles publiés dans ce site. Mais, je désire élaborer davantage car, il y va de l’intérêt de toutes personnes qui souhaiteraient poser

Être bien avec soi!

Être bien avec soi!

nues d’établir ses propres barèmes. Que peut-on faire? Pourquoi le faire? Et, le plus important, quel public ciblons-nous dans nos poses? Je partagerai avec vous mon expérience afin de répondre de la manière la plus adéquate qui soit dans l’art de la pose nue et de la publication ou non des prises réalisées sur mon site.

Que peut-on faire? Je vous dirais que tout est une question du feeling, de sensation et de ce que je vis intérieurement. Être bien avec moi-même, avoir ce sentiment de totale liberté et ce désir de vouloir le partager avec l’humanité sont des facteurs qui contribueront positivement à la réalisation de prises de photos. Dans le cas contraire, il me sera impossible de le cacher car, qu’on se le dise une fois pour toute, le corps manifeste notre état d’âme. Qu’on le veuille ou non, de simples petits signes corporels suffisent à trahir notre état d’esprit. Cela peut être des tics nerveux, un sourire forcé, un regard fuyant et une voix qui tremble. La liste est trop longue pour être énumérée dans cet article.

Autrement dit, il est de loin préférable d’écouter notre corps avant de procéder à une séance de poses nues. Nous pourrons de cette façon savoir jusqu’où nous sommes prêts d’aller avant d’entreprendre quoique ce soit. Le résultat final en dépend indubitablement.

Il faut accepter d’avance ce que nous voulons faire, du moins en avoir une petite idée, avant même de commencer. Je prend à titre d’exemple le fait de poser nu en prenant son bain pour ultimement rédiger cet article. En effet, je me questionne sur ce que je désire photographier et pourquoi le faire, et ce, longtemps avant d’ouvrir ma caméra. Ai-je l’intention de tout photographier et de tout publier? Bien sûr que non! Je fais un tri entre d’une part, ce que j’ai pris et, d’autre part, ce que je veux présenter sur mon article.

Une certaine pudeur s'impose dans la nu.

Une certaine pudeur s’impose dans le nu.

Mon bonheur que j’éprouve en me douchant, ma satisfaction de me sentir propre, mon état de bien-être doivent être vus, perçus et même autant que possible ressentis chez l’autre. Il doit, d’une certaine manière, être avec moi dans ma douche tout en lui faisant comprendre qu’il peut me regarder, mais qu’il ne doit en aucun cas me toucher.

Il va sans dire que le public ciblé est composé de personnes adultes et consentantes mais qui ne cherchent pas à satisfaire un quelconque fantasme sexuel. Ma nudité que vous voyez en ce moment serait la même que celle que vous verriez si nous étions dans un site de naturistes. Par conséquent, une certaine pudeur doit être de mise au sein de ce public.

Veut-il satisfaire un certain voyeurisme? Si c’est le cas, il lui est préférable de passer son chemin. Désire-t-il plutôt s’ouvrir à d’autres horizons de la vie que celles dont les médias lui offrent depuis presque toujours? Dans ce cas, ma disponibilité est presque sans limite. En résumé, l’idée fondamentale de la pose nue doit être une sacralité totale de notre corps.

C’est mon humble opinion que je partage avec vous.

Amitiés

Rolland du Québec au Canada

Laisser un commentaire