La beauté réside en une harmonie avec soi-même.

La beauté réside en une harmonie avec soi-même.

Réalisation de Geneviève B.

Bonjour à vous tous!

Aujourd’hui, je m’entretiens d’un sujet vraiment particulier, et ce, en tant que modèle vivant et modèle nu. Non, il n’est pas question de l’art de poser, ni de se présenter devant une caméra ou tout autre support médiatique. Il est vrai que le fait de poser pour une tierce personne peut relever d’un certain art, voire d’une aptitude à communiquer avec son corps. Il est encore plus vrai que nous communiquons d’avantage ce que nous sommes réellement en ne disant un seul mot puisque le corps parle de lui-même qui nous sommes au plus profond de notre être. Ici, le « paraître » transpose notre « être », et ce, de manière beaucoup importante que nous serions portés à le croire.

Une chose est sûre: notre corps trahit qui nous sommes réellement par nos gestes, par notre posture, par notre manière d’agir, par notre regard et, surtout,par notre timbre de voix. Ici,

Réalisation de Geneviève B.

Réalisation de Geneviève B.

chaque caractéristique a un ordre d’importance qui varie d’un individu à l’autre. Certains gestes peuvent passer inaperçus aux yeux de certaines personnes, mais être plus visibles chez d’autres. Quoiqu’il en soit, en règle général, avoir une posture droite dénote souvent la présence d’une attitude de confiance en soi alors que la douceur du regard et un timbre de voix plaisant se retrouvent surtout chez les gens ayant une vision positive face à la vie.

Personnellement, je suis convaincu que les deux principales caractéristiques qui doivent se retrouver chez un modèle vivant sont à priori d’être d’une part, un « modèle » et, d’autre part, d’être « vivant ». Oui, cela peut sembler être redondant d’affirmer une telle chose. Néanmoins, c’est une vérité qui semble être oubliée par plusieurs d’entre nous.

Être un « modèle » signifie « avoir un je-ne-sais-quoi » de plus à montrer devant la caméra. Ce petit quelque chose que j’offre à celui ou celle qui me regarde et qui peut, je dirai plutôt qui doit, susciter un intérêt de sa part. Être « modèle » signifie aussi avoir une beauté qui m’appartient, qui me rend unique et pour laquelle je le suis réellement. Bref, c’est tout simplement « être qui nous sommes et non pas ce que nous ne serons jamais».

Être « vivant » désigne le fait d’être plus que ce que vous pouvez voir du premier coup d’œil. Vous aimeriez voir un simple agencement de membres sur un tronc avec une tête sur les épaules? Si c’est le cas, achetez-vous un mannequin en plastique. Voilà pourquoi, il faut savoir démontrer qui nous sommes par notre corps. Être apte à montrer ce qui est beau en nous, ce qui fait de nous un être pleinement vivant, avec nos forces, mais aussi avec nos faiblesses. Nul être vivant n’est parfait. C’est une vérité qui doit transpirer de tout son être si nous voulons devenir à la fois un modèle « vivant ».

Être «  modèle et vivant », c’est aussi vouloir se présenter à son meilleur. J’ai un dicton qui fait sourire celui qui l’entend pour la première fois. « Il est inutile de s’écraser devant les autres puisque ces derniers seront souvent des experts en la matière à notre endroit. » Voilà pourquoi, selon moi, une fausse modestie est le pire défaut qu’un modèle vivant doit éviter à tout prix de développer. Il faut être fier et vouloir se mettre à son avantage le plus souvent possible. Attention! Il n’est nullement question de se pavaner, mais plutôt de vouloir bien paraître parce que nous sommes heureux de pouvoir le faire pour soi-même.

Réalisation de Geneviève B.

Réalisation de Geneviève B.

La recette pour développer une telle volonté est à la portée de tout le monde. Tout d’abord, la propreté est de mise, et ce, en tout temps. Une bonne douche est l’affaire de quelques minutes et, avouons-le, c’est le lieu de détente par excellence. Bien entendu, je fais aussi allusion à une bonne hygiène corporelle. Ensuite, aller chez un salon de coiffure est souvent une manière agréable de renouer avec une partie de notre corps : notre tête. Cette dernière est sans cesse exposée à la pollution, aux bruits ambiants et aux soubresauts des aléas de la vie quotidienne. Il est de notre devoir de se rendre chez un salon de coiffure afin de donner à notre tête l’hommage qui lui est dû. D’ailleurs, il faut se rappeler que de bons soins capillaires peuvent faire une grande différence dans l’ensemble de nos rapports sociaux. Enfin, porter des vêtements propres est une preuve irréfutable de l’estime de soi que nous avons envers nous-mêmes. J’ai bien écrit « des vêtements propres » et non pas des vêtements haut de gammes car, souvenons-nous de ce vieil adage, « l’habit ne fait pas le moine ».

Pour ma part, j’ai pour habitude de me rendre chez ma coiffeuse préférée une fois par mois. C’est pour moi l’occasion de me ressourcer, mais

Réalisation de Geneviève B.

Réalisation de Geneviève B.

d’être aussi pour un laps de temps défini un modèle de créativité entre ses mains. Selon ses dires, être coiffeuse, c’est aussi être en quelque sorte une artiste. Elle peut créer une coupe, donner un style et faire vivre une tête selon ce qu’elle voit. En résumé, elle a la chance de faire ce qu’elle aime par-dessus tout c’est-à-dire de créer en un temps court et précis une œuvre d’art. À cela s’ajoute bien entendu le plaisir de dialoguer avec son propre modèle.

Je l’avoue! L’amabilité, la courtoisie, le sens du professionnalisme et une grande disponibilité à répondre à mes questions sur les traitements capillaires qui me sont prodigués ainsi qu’une certaine complicité entre ma coiffeuse  et moi font en sorte que j’éprouve beaucoup de plaisir lorsque je suis en sa présence.

Ceci écrit, à voir les photos publiées dans cet article, on peut admirer la qualité du travail. N’est-ce pas?!

Réalisation de Geneviève B.

Rolland St-Gelais

Laisser un commentaire